/news/transports
Navigation

Cure de jouvence de 261 M$ pour le pont Laviolette

Coup d'oeil sur cet article

Le pont Laviolette, à Trois-Rivières, aura droit à une cure de jouvence majeure évaluée à 261 M$. 

Les travaux, qui doivent s’amorcer en 2023 et durer jusqu’en 2025, visent à remplacer la dalle centrale du pont, qui est en place depuis sa construction en 1967. Les approches nord et sud du pont, elles, avaient été refaites il y a 15 ans.

L'impact de l'inflation a été pris en compte dans les évaluations du coût du projet, dont la phase préparatoire doit être entreprise au cours de l’automne.

Des mesures d'atténuation seront mises en place pour réduire au minimum l'impact sur les utilisateurs du pont. Ainsi les quatre voies de circulation resteront entièrement ouvertes durant la journée, tandis que la circulation ne sera restreinte que durant la nuit et lors de certains week-ends.

«Il est important qu'on soit capable de bien communiquer aux camionneurs et aux automobilistes les entraves qu'ils auront devant eux. C'est pour ça aussi qu'on fait les travaux sur trois ans. C'est pour atténuer le plus possible les effets du remplacement de la dalle», a indiqué le ministre des Transports François Bonnardel.

Environ 40 000 véhicules, dont 4000 poids lourds, franchissent quotidiennement le pont Laviolette.

«C'est rassurant de voir que des réparations à court terme arrivent», s'est réjouie la mairesse de Bécancour, Lucie Allard.

«Que ça se fasse de nuit et que les services ambulanciers ou tout service d'urgence puissent passer, c'était une préoccupation qu'on avait», a ajouté la mairesse de Nicolet, Geneviève Dubois.

La nouvelle dalle, plus épaisse et plus lourde que l'actuelle, aura une durée de vie de 70 ans.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.