/news/currentevents
Navigation

Un avion avec des Russes à bord cloué au sol à Yellowknife

Leur avion a été bloqué par Transports Canada

TransGlobal Car Expedition
Photo tirée de Facebook L’avion actuellement retenu à Yellowknife depuis le 2 mars 2022. La photo provient du site Facebook de l’expédition a été prise lors d’un autre voyage.

Coup d'oeil sur cet article

Un avion privé transportant deux passagers russes est retenu depuis lundi à l’aéroport de Yellowknife a annoncé hier Transport Canada.

• À lire aussi: Les avions russes interdits dans le ciel canadien

• À lire aussi: Un vol russe a pénétré l’espace aérien canadien, confirme Ottawa

Depuis dimanche, l’espace aérien canadien est fermé à tous les avions russes en riposte à l’invasion de l’Ukraine.

Le jour même, le vol 111 d’Aeroflot qui faisait la liaison entre Miami et Moscou avait passé outre la restriction. Selon une source fédérale, Aeroflot aurait justifié son incursion en se présentant comme un «vol humanitaire». 

En ce qui concerne l’appareil coincé à Yellowknife, Transport Canada a répondu «travailler avec l’Agence canadienne des services frontaliers pour évaluer cette affaire. Transports Canada examinera s’il y a eu violation de l’Avis aux aviateurs (NOTAM) interdisant aux aéronefs russes (appartenant, cartographiés ou certifiés) de voler dans l'espace aérien canadien.

«À l’heure actuelle, l’avion est bloqué à l’aéroport de Yellowknife, en attendant l’évaluation de Transports Canada. Les conséquences potentielles et les mesures à prendre seront déterminées en fonction des faits», a ajouté le ministère.

  • Écoutez la chronique de Félix Séguin au micro de Richard Martineau sur QUB radio : 

Deux véhicules utilisés par les membres de l’expédition.
Photo tirée de Facebook
Deux véhicules utilisés par les membres de l’expédition.

En provenance de la Suisse

Selon le site internet de Cabin radio, il semble que l’avion, un Dassault Falcon 900 immatriculé VP-CVS, a quitté Genève en Suisse.

Il a traversé presque tout le Canada avant d’atterrir à Yellowknife neuf heures plus tard.

Sa destination aurait cependant été Resolute, au Nunavut, pour une expédition en véhicules tout terrain.

Opération nébuleuse

Il semble que les passagers participaient à un projet appelé TransGlobal Car Expedition.

Les médias sociaux associés à l’expédition montrent des VUS munis de pneus ballon adaptés à la conduite sur la neige. Ils s’étaient rendus en Antarctique en décembre.

Le projet présente le logo de National Geographic sur son site internet et qualifie sa mission «d’unir la planète».

Il ajoute «nous croyons que nous pouvons embrasser la Terre par les méridiens et unir les gens de tout le monde dans un même voyage.» Leur but est de parcourir 50 000 km en traversant 32 pays.

L’itinéraire du projet TransGlobal Car Expedition
Capture d'écran, Facebook
L’itinéraire du projet TransGlobal Car Expedition

Malgré ses prétentions internationales, le projet semble plutôt anonyme. Son compte Instagram compte 90 abonnés et sa page Facebook seulement 24.

Cabin Radio mentionne que Vasily Shakhnovsky, un ancien dirigeant russe du pétrole et du gaz, fait partie de l’expédition. Selon Forbes, il a déjà détenu une fortune de plus d’un milliard de dollars.

À voir aussi   

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.