/investigations
Navigation

Qui sont les riches amis de Vladimir Poutine?

Coup d'oeil sur cet article

Ils sont riches, puissants et, selon Ottawa, « membres clés du cercle intime » de Vladimir Poutine. Qui sont ces oligarques russes (en gras dans les textes) visés depuis la semaine dernière par des sanctions économiques du gouvernement du Canada ? Force est de constater que cette liste est plutôt symbolique, et que certains proches de Poutine avec d’importants intérêts économiques au Canada échappent pour le moment aux sanctions. 

• À lire aussi: Rester en Ukraine plutôt que retourner à Gatineau

• À lire aussi: L’étau se resserre en Ukraine

Le mercenaire néonazi        

Dmitriy Utkin
Photo courtoisie
Dmitriy Utkin

Identifié par plusieurs médias comme étant néonazi à cause de ses tatouages aux symboles du Troisième Reich, Dmitriy Utkin serait un ancien officier des forces spéciales de l’armée russe. 

Il aurait fondé le groupe de mercenaires Wagner, du nom du compositeur d’opéra préféré d’Adolph Hitler. Son groupe, qui s’entraîne dans des installations adjacentes à celles de l’armée russe, aurait combattu aux côtés du dictateur Bachar Al-Assad en Syrie. Les membres de Wagner auraient été impliqués dans plusieurs crimes de guerre. Ils auraient eu aussi un rôle dans la prise de la Crimée en 2014.  

Selon le New York Times, le groupe Wagner serait déjà présent en Ukraine depuis quelques semaines. Selon le journal The Times, l’organisation y aurait été envoyée avec une liste de personnes à tuer, dont le président ukrainien, Volodymyr Zelensky, et son conseil des ministres.   

  • Écoutez Loïc Tassé, politologue et chroniqueur au Journal de Montréal, sur QUB radio:    

L’ex-coloc du président        

Le yacht Valerie est à vendre pour 142 M$.
Photo tirée du site web superyachtsmonaco.com
Le yacht Valerie est à vendre pour 142 M$.

Sergey Chemezov est un camarade de Vladimir Poutine depuis leurs années au KGB. Ils étaient colocataires à Dresden, en Allemagne de l’Est. Il est aujourd’hui directeur général de la compagnie étatique de technologies Rostec. Chemezov s’est vu attribuer la Légion d’honneur de France et l’Ordre du mérite en Italie. Sa femme, Ekaterina Ignatova, est maintenant visée par les sanctions d’Ottawa. Selon l’ICIJ, un consortium de journalistes d’enquête, la famille Chemezov est derrière plusieurs entreprises situées dans des paradis fiscaux. 

Leur fils, Stanislav Chemezov, est actionnaire ou à la direction de plusieurs entreprises technologiques, hôtelières et de construction. Sa demi-sœur, Anastasiya Ignatova, serait derrière une compagnie des îles Vierges britanniques qui possède le yacht Valerie, selon la ICIJ. Il est actuellement à vendre pour 142 M$ CA. 

Le cuisinier de Poutine et sa famille        

Yevgeny Prigozhin, le « cuisinier de Poutine », avec sa femme et sa fille.
Photo tirée du compte Instagram de Polina Prigozhina
Yevgeny Prigozhin, le « cuisinier de Poutine », avec sa femme et sa fille.

D’ex-détenu sans le sou à milliardaire, Yevgeny Prigozhin est surnommé le « cuisinier de Poutine ». Il doit son surnom et sa fortune à ses bons petits plats qui ont séduit celui qui allait devenir président de la Russie. Ses restaurants ont été le théâtre de rencontres de dignitaires avec des membres du Kremlin. Il fournit divers services alimentaires à l’armée russe et aux écoles publiques. La Fondation anticorruption de l’opposant Alexeï Navalny a dénoncé la « domination » des entreprises de Prigozhin dans les contrats du ministère russe de la Défense. 

Le cuistot a été accusé par les États-Unis d’avoir influencé les élections américaines en 2016 et 2018 avec ses usines à trolls d’internet. Il est recherché par le FBI. 

Sa femme, Lyubov Prigozhina, et leurs enfants, Pavel Prigozhin et Polina Prigozhina, sont aussi visés par les sanctions canadiennes. Les photos publiées sur Instagram par cette dernière ont permis à des organisations d’enquêter sur la famille Prigozhin.    

  • Écoutez l'éditorial de Richard Martineau en direct dès 8h sur QUB Radio :   

Les financiers  

Natalia Popova
Photo courtoisie
Natalia Popova

Connu comme l’homme de confiance de Poutine il y a une dizaine d’années, Igor Shuvalov était le plus haut fonctionnaire russe de 2012 à 2018. Il est maintenant le président de la banque de développement économique du pays.

L’opposant Alexei Navalny l’a accusé de corruption puisqu’une des entreprises de Shuvalov, enregistrée dans les paradis fiscaux au nom de sa femme, aurait reçu des paiements de la part des milliardaires russes Roman Abramovich et Alisher Usmanov.

Kirill Dmitriev est le président-directeur général du Fonds direct d’investissement russe (RDIF), un fonds souverain de 10 milliards $. Sa femme, Natalia Popova (photo), est une amie proche de Katerina Tikhonova, une des filles de Poutine.  

Fils de l’ancien premier ministre russe, Mikhail Fradkov, Petr Fradkov est à la tête de la Promsvyazbank, une banque qui finance des contrats de défense de l’État, selon le Trésor américain. 

Andrey Patrushev est un acteur important de l’industrie pétrolière russe. Il est aujourd’hui à la tête d’une organisation de développement économique de l’Arctique russe. Son père, Nicolai Patrushev, déjà sanctionné par le Canada, est secrétaire du Conseil de sécurité de Russie et un allié de longue date de Poutine.

  • Écoutez l’entrevue de Julien Frédéric Martin, professeur au département des Sciences économiques de l’Université du Québec à Montréal

Les banquiers  

Herman Gref, patron de la première banque de Russie, la Sberbank, est visé par les sanctions. Il a été ministre dans le premier gouvernement Poutine de 2000 à 2007. 

Depuis 2018, il fait partie des 210 politiciens et hommes d’affaires de la « Liste du Kremlin » du Département du Trésor des États-Unis, qui recense les personnes suspectées d’être proches du président russe.

Aleksandr Vedyakhin est vice-président du conseil d’administration de la Sberbank. Il fait aussi partie de la « Liste du Kremlin » 

Un autre homme d’affaires connu pour son implication dans la Sberbank, Lev Khasis, est récemment devenu le président de leur nouvelle filiale de fonds de placement en cybercommerce. 

Plusieurs dirigeants de la VTB, seconde banque en importance en Russie, sont visés par les sanctions. Andrey Puchkov, qui a aussi des intérêts dans les sociétés immobilières de Moscou, Yuri Solovyov et sa femme, Galina Ulyutina, en font partie. Solovyov est aussi président du conseil d’administration du FC Dynamo Moscou dans le championnat de la Première Ligue russe. 

Denis Bortnikov, vice-président du conseil d’administration de la VTB, a aussi été récemment placé sur la liste noire d’Ottawa. Son père, Aleksander Bortnikov, qui était déjà sanctionné, est membre du Conseil de sécurité de Russie et président du Service fédéral de sécurité.  

Le tsar des oléoducs        

Après avoir été agent du KGB avec Vladimir Poutine, à Dresden, en Allemagne de l’Est, Nikolai Tokarev est devenu président de la compagnie étatique d’oléoducs Transneft. Sa femme, Galina Tokareva, est aussi visée par les sanctions, comme leur fille, Maya Bolotova. Cette dernière et son ex-conjoint, Andrey Bolotov, ont été éclaboussés dans les Pandora Papers, une fuite de données provenant des paradis fiscaux. Des médias ont découvert qu’ils ont reçu plusieurs contrats de Transneft totalisant plusieurs dizaines de millions de dollars.  

Les partenaires de judo        

Arkady Rotenberg avec Vladimir Poutine.
Photo fournie par le Kremlin
Arkady Rotenberg avec Vladimir Poutine.

Les sanctions visent Roman Rotenberg, vice-président de la Gazprombank, une banque privée russe, et premier vice-président de la Fédération russe de hockey. 

Elles visent aussi son frère Boris Rotenberg fils, un joueur de soccer professionnel en Russie ainsi que la femme de ce dernier, Karina Rotenberg

Les deux hommes sont les enfants de Boris Rotenberg, copropriétaire avec son frère Arkady de la SMP Bank. Boris et Arkady sont deux amis de longue date de Poutine, avec qui ils se sont longtemps entraînés au judo.

La famille Rotenberg brasse aussi des affaires dans le domaine des infrastructures, ayant notamment construit le pont de Crimée. 

La fortune de Boris Rotenberg est évaluée à 1,5 G$ CA, et celle de son frère à 4,2 G$, selon le magazine Forbes. Les deux hommes, qui font déjà l’objet de sanctions d’Ottawa depuis 2014, ont été cités dans les Panama Papers et dans les Paradise Papers. 

Ottawa a aussi sanctionné Liliya Rotenberg et Pavel Rotenberg, les enfants de Arkady Rotenberg. Pavel joue au hockey pour le Dynamo de St Petersburg, dans la KHL.  

Les hommes d’affaires        

Vladimir Kiriyenko et Herman Gref.
Photos fournies par VK Group et le Kremlin
Vladimir Kiriyenko et Herman Gref.

Ivan Sechin est un des dirigeants de Rosneft, une importante pétrolière sous contrôle de l’État. Il est le fils de l’ancien vice-premier ministre du cabinet Poutine, Igor Sechin, que le magazine américain Forbes considérait en 2009 comme le deuxième homme le plus influent de Russie, derrière Poutine.  

Sergei Ivanov fils dirige Alrosa, une société d’État et leader mondial dans l’extraction de diamants. Selon le gouvernement américain, son père serait un des plus proches alliés du président Poutine.

Vladimir Kiriyenko est le nouveau PDG du VK Group, la maison mère de VKontakte, le plus gros réseau social en Russie et 25e site web le plus visité au monde. Il a déjà été vice-président de la compagnie de télécommunication Rostelecom, dirigée par l’État russe.

Le directeur général de la United Aircraft Corporation (UAC) Yury Slyusar est aussi visé. Il est administrateur de la compagnie aérienne Aeroflot, bannie de l’espace aérien canadien. Contrôlé par l’État, l’UAC est un important fournisseur de l’armée russe. 

À voir aussi      

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.