/world/guerre-en-ukraine
Navigation

Un mur administratif ralentit l’arrivée de réfugiés ukrainiens au Canada

Coup d'oeil sur cet article

L’ouverture du Canada à accueillir des réfugiés ukrainiens tarde à se faire sentir sur le terrain. 

• À lire aussi: [EN DIRECT] 8e journée de guerre en Ukraine: voici tous les développements

• À lire aussi: Tarifs de 35 % sur les importations russes et nouvel envoi d’armes

• À lire aussi: Des experts ne comprennent pas la stratégie militaire de Poutine

Oleg Koleboshyn, un citoyen canadien d’origine ukrainienne, qui tente de faire venir sa belle-mère, une amie et son fils parle même de «combat» avec le gouvernement canadien. Il se trouve présentement en Roumanie pour mener les démarches.

«Ça prend tellement de paperasse pour obtenir les visas, tellement d’efforts, tellement de temps. Je suis Canadien, je comprends la bureaucratie, mais ça m’a pris 13 heures de suite pour remplir les demandes», a-t-il déploré au micro de Geneviève Pettersen sur QUB Radio, mercredi.

//AL175

Même si Ottawa a annoncé que le Canada accueillerait des réfugiés ukrainiens, ce n’est pas encore possible, a-t-il déploré. De plus, 90 % de ceux qui seront acceptés le seront parce qu’ils ont des proches ou de la famille au Canada.

«Je me suis senti trahi par mon pays que j’aime beaucoup. Le Canada a dit qu’il allait accepter des réfugiés, mais nous sommes rendus au huitième jour de la guerre», a dénoncé Oleg Koleboshyn.

À VOIR AUSSI

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.