/world/guerre-en-ukraine
Navigation

Le Kremlin défend sa loi restrictive face à une «guerre de l'information»

Coup d'oeil sur cet article

MOSCOU | Le Kremlin a défendu samedi la «fermeté» nécessaire de sa loi réprimant «les informations mensongères» sur l’armée russe pour faire face à une «guerre de l’information» menée selon lui contre la Russie en lien avec le conflit en Ukraine. 

• À lire aussi: [EN DIRECT] 9e journée de guerre en Ukraine: voici tous les développements

• À lire aussi: «Nous voulons l'Ukraine dans l'UE aussi vite que possible»

• À lire aussi: Des «millions de Russes bientôt privés d’informations fiables», affirme Meta

«Dans le contexte de la guerre de l’information, il fallait adopter une loi dont la fermeté était adaptée, ce qui a été fait», a dit le porte-parole de la présidence russe Dmitri Peskov, au lendemain de l’entrée en vigueur de ce texte sanctionnant de lourdes peines la diffusion de toute information jugée mensongère sur l’armée russe.

Son adoption au pas de charge vendredi et sa signature par le président Vladimir Poutine était «nécessaire et urgente» a-t-il insisté. 

Les peines encourues, allant d’amendes jusqu’à 15 ans de prison, seront appliquées contre ceux qui diffusent des «informations mensongères» sur les forces armées russes.

Des médias russes et étrangers ont annoncé dans la foulée suspendre leurs activités en Russie.

À VOIR AUSSI   

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.