/lifestyle/health
Navigation

Un beau défi

We 1120 Ensobre ta vie
Photo courtoisie, La Luz Portraits Amélie Fontaine et Nathalie Lesage

Coup d'oeil sur cet article

Cofondatrices du programme Ensobre Ta Vie, Amélie Fontaine et Nathalie Lesage partagent avec vous leurs trucs et conseils pour reprendre le contrôle de votre relation avec l’alcool.

• À lire aussi: Le défi 28 jours

Comment s’est déroulé votre mois sans alcool ? Avez-vous ressenti les bienfaits de la pause des 28 jours de février ? 

Si vous avez tenté l’expérience, mais que vous avez eu de la difficulté à tenir le coup, nous vous invitons à réfléchir aux raisons qui vous ont poussé à boire de l’alcool alors que vos intentions étaient d’être abstinent. 

Tentez de vous souvenir des événements ayant mené à votre consommation. Étiez-vous fatigué ? Irrité ? Anxieux ? Était-ce après une dure journée ? Étiez-vous en compagnie de gens qui buvaient ? Aviez-vous faim ? Vous sentiez-vous seul ? Il y a habituellement une raison précise qui vous pousse à ouvrir une bouteille. Si vous n’aviez pas prévu le coup, que vous n’aviez pas de plan ni d’alternative sans alcool pour résister, ça aurait été presque héroïque de résister. Vous êtes humain après tout ! 

Si vous n’avez pas tenu le coup, ce n’est pas nécessairement un échec, parce que cela vous permet de mettre les choses en perspective et de pousser votre réflexion. Avez-vous envie de retenter l’expérience ? 

Il y a de plus en plus de ressources et de programmes pour vous aider à cheminer dans cette voie. 

La suite ?

Si vous avez réussi à vous abstenir d’alcool pendant tout le mois de février, qu’en est-il pour la suite ? 

Si vous voulez changer une habitude définitivement, il peut être judicieux de poursuivre sur cette belle lancée. 

Si on attend impatiemment le moment où on « pourra enfin » boire de l’alcool de nouveau, il y a de fortes chances qu’on retournera rapidement à nos vieilles habitudes. 

Nous sommes d’avis que c’est un très beau cadeau à s’offrir que de se choisir et de continuer à se prioriser en poursuivant l’abstinence, le temps de bien réfléchir à la place que l’on souhaite accorder à l’alcool dans notre vie. 

Nous avons déjà parlé de l’importance de faire une introspection afin de comprendre ce qui vous a mené à développer une relation douteuse avec l’alcool. Cela peut être très bénéfique de poursuivre dans cette voie quelques mois, ne serait-ce que pour vous assurer de bien ancrer les nouvelles habitudes de vie que vous avez adoptées. Le fait de pratiquer nos réactions lorsqu’on nous offre un verre, de découvrir de nouvelles alternatives sans alcool, de bien s’assumer dans un mode de vie sans alcool, de trouver de nouvelles stratégies pour gérer l’anxiété, de développer de nouvelles amitiés et de nouveaux passe-temps peut vraiment devenir très intéressant. 

Plus le temps avance, plus les bienfaits s’accumulent !

Personnellement, lorsque nous avons fait un mois sans alcool, nous avons tellement aimé les bienfaits de cette pause que nous avons décidé de poursuivre l’abstinence pour nous rendre à 90 jours de sobriété. Il faut 21 jours pour changer une habitude, mais 90 jours pour bien l’ancrer dans nos vies. Effectivement, après plus de 90 jours d’abstinence totale, les façons de réagir aux événements du quotidien et les façons de festoyer étaient complètement différentes et vivifiantes !

Pourquoi ne pas l’essayer ?

À bientôt ! 

Amélie et Nathalie


► Pour plus d’information : ensobretavie.com

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.