/news/coronavirus
Navigation

Restrictions COVID-19: plus qu’une semaine avant le retour à la quasi-normalité

Palmarès des écoles
Photo d’archives, Chantal Poirier

Coup d'oeil sur cet article

Le calendrier québécois des assouplissements des restrictions sanitaires liées à la COVID-19 approche de la fin, si bien que dès samedi prochain, seul le port du masque sera encore en vigueur. 

• À lire aussi: Les travailleurs de la santé toujours épuisés

• À lire aussi: COVID-19 au Québec: la troisième dose, une nécessité?

• À lire aussi: Des manifestants forment une chaîne humaine près de l’autoroute 40

Dès lundi, les élèves du primaire et du secondaire des régions de Montréal, en Outaouais, en Abitibi, au Saguenay–Lac-Saint-Jean et sur la Côte-Nord n’auront plus à porter le masque en classe ou au service de garde lorsqu’ils sont en classe. Pour les jeunes de Laval, à Québec, dans le Bas-du-Fleuve et en Chaudière-Appalaches, la semaine de relâche arrive une semaine plus tard, donc le port du masque ne sera plus obligatoire à partir du 14 mars.

«Nos élèves du primaire et du secondaire ont démontré beaucoup de résilience afin de limiter les risques de propagation du virus au cours des derniers mois. [...] Le retrait du masque en classe est un pas de plus pour retrouver le plaisir d’être à l’école, pour retrouver le plaisir d’enseigner», a commenté le ministre de l’Éducation, Jean-François Roberge.

Toutefois, pour contenir les risques, l’obligation du masque demeurera dans les aires communes des écoles, lors des déplacements des élèves et dans les transports scolaires.

Fini les limites des capacités d’accueil dès samedi

Les commerces auront un poids de moins sur les épaules à partir de samedi, où la capacité d’accueil dans les lieux publics passera à 100 %. Il n’y aura plus aucune limite de capacité par table dans les restaurants, les bars, les tavernes et les casinos. Les heures d’ouverture ne seront plus limitées, et les activités de danse et de karaoké.

Terminé également les limites de participants pour les activités sociales dans une salle louée. Les registres des visiteurs dans les résidences privées pour aînés seront aussi retirés.

Finalement, le passeport vaccinal ne sera plus exigé dans les lieux publics dès samedi. «Le contexte de la pandémie ayant évolué de manière favorable, on doit commencer à se préparer à apprendre à vivre avec le virus. Pour l’instant, nous avons une marge de manœuvre qui nous permet d’envisager un retour à une vie plus normale», avait expliqué le ministre de la Santé, Christian Dubé.

À VOIR AUSSI...

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.