/world/guerre-en-ukraine
Navigation

Ukraine: les nouvelles sanctions du G7 doivent surtout «toucher les oligarques» russes

Ukraine: les nouvelles sanctions du G7 doivent surtout «toucher les oligarques» russes
AFP

Coup d'oeil sur cet article

Les nouvelles sanctions du G7 contre la Russie pour son invasion de l’Ukraine devront surtout «toucher les oligarques» qui ont «profité de Poutine», a jugé dimanche le ministre allemand des Finances, Christian Lindner. 

• À lire aussi: Des Canadiens prêts à partir défendre l’Ukraine

• À lire aussi: États-Unis et Union européenne discutent d'une interdiction des importations de pétrole russe

• À lire aussi: Il faudra encore plus de sanctions pour dissuader Poutine

«Nous travaillons sur d’autres sanctions», a-t-il expliqué à la télévision publique ARD, interrogé sur l’action du G7, dont l’Allemagne exerce actuellement la présidence.

«Je tiens particulièrement à ce que celles-ci touchent les oligarques», a détaillé M. Lindner. «Ceux qui ont profité (du président russe Vladimir) Poutine et qui ont dérobé la richesse du peuple russe, notamment à travers la corruption, ne peuvent pas profiter de leur richesse dans nos démocraties occidentales.»

Les pays du G7 ont annoncé vendredi dans un communiqué leur intention d’imposer de «nouvelles sanctions sévères» contre Moscou, «en réponse à l’agression russe» contre l’Ukraine.

Moscou doit déjà composer avec de rigoureuses mesures, visant notamment à isoler le pays du système financier international.

Jeudi, les États-Unis et le Royaume-Uni ont également inscrit sur leur liste noire de nouveaux oligarques proches du Kremlin déjà visés par l’Union européenne.

Un des actes les plus tangibles des sanctions contre l’élite russe a été la saisie jeudi dans le sud de la France d’un mégayacht, propriété d’une société liée au patron du géant pétrolier russe Rosneft.

Vladimir Poutine a affirmé samedi que les sanctions imposées à son pays s’apparentaient «à une déclaration de guerre», même si «on n’en est pas encore arrivé là».

Interrogé sur le spectre d’un conflit nucléaire entre la Russie et certains pays occidentaux, M. Lindner a par ailleurs assuré que «le gouvernement fédéral allemand fait tout son possible pour éviter ce scénario horrible et effrayant».

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.