/lifestyle/psycho
Navigation

Vive le froid!

Vive le froid!
Photo courtoisie

Coup d'oeil sur cet article

Que vous aimiez ou pas le froid, au Québec, il fait froid l’hiver et vous n’y pouvez absolument rien. On peut s’en plaindre, mais on peut aussi choisir d’en tirer profit, puisque le froid apporte plusieurs bienfaits. L’auteure danoise, Susanna Søberg, qui est docteure en recherche sur le métabolisme, nous explique dans son livre, Les pouvoirs extraordinaires du froid, tous ses avantages.

Déjà, saviez-vous que de plonger dans un grand bain d’eau glacée ou dans une rivière naturelle en hiver nous rendrait plus sereins, plus motivés et aiderait à hausser notre niveau d’énergie, tout en favorisant la santé et le bien-être. Cela prend tout de même une bonne dose de courage, pour se creuser un trou dans un lac gelé et s’y tremper, on en conviendra, mais apparemment, le jeu en vaut la chandelle. Parmi ses bienfaits, la nage en eau froide augmente de manière importante la réponse immunitaire, réduisant les infections, elle diminue la pression sanguine, la glycémie et les taux de graisse, elle active le système nerveux et augmente considérablement les endorphines, une hormone pour soulager la douleur et améliorer l’humeur, entre autres. 

Précautions à prendre

Néanmoins, avant de vous tremper dans l’eau glacée, on suggère d’abord de sortir par temps froid, bien habillé, le temps d’une promenade, au lieu de demeurer enfermé à la maison. 

Ainsi, au lieu d’éviter le froid ou même de le craindre, on apprend à l’apprivoiser tout en développant sa résistance au froid. Certaines précautions sont également à prendre, avant de vous baigner à moins trente dans l’eau glacée. 

L’auteure, qui est une adepte de la nage en eau froide dans la mer du Nord, recommande d’éviter de le faire en solo, on surveille les signes d’hypothermie, on opte pour de très courts segments et on le déconseille aux personnes souffrant de problèmes cardiaques.

Sinon, si vous êtes de ceux qui ont l’habitude de profiter de votre piscine en été, l’auteure suggère de profiter de la baignade en automne, sans se servir du chauffe-eau bien entendu. C’est un début. Ainsi, la transition se fait plus naturellement. Même en été, plonger dans un de nos lacs frais est déjà une bonne habitude à prendre.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.