/news/politics
Navigation

Partielle dans Marie-Victorin: les électeurs seraient appelés aux urnes le 11 avril prochain

Coup d'oeil sur cet article

L’élection partielle dans la circonscription de Marie-Victorin pourrait être déclenchée dans les prochains jours en vue d’un scrutin le 11 avril prochain, selon le scénario le plus probable.

• À lire aussi: Élection partielle: la CAQ et le PQ au coude-à-coude dans Marie-Victorin

• À lire aussi: Élection partielle: le PQ demande au DGEQ d’intervenir dans Marie-Victorin

La course officielle à la succession de l'ex-députée Catherine Fournier, maintenant mairesse de Longueuil, serait sur le point d’être lancée.  

Le Journal a pu confirmer que la date du 11 avril aurait été encerclée sur le calendrier électoral, en guise de scénario d'élection. 

Certaines sources affirment que le déclenchement officiel pourrait même avoir lieu ce mercredi. Des informations réfutées, pour l’instant, par le cabinet du premier ministre François Legault. Il n’y aurait rien de coulé dans le béton.  

Le gouvernement de la CAQ espère toutefois profiter, dans les prochains jours, «d’un relâchement des mesures sanitaires important» qui lui permettrait de déclencher la partielle dans Marie-Victorin.  

La circonscription de Marie-Victorin, château fort péquiste, est vacante depuis les élections municipales de novembre dernier.   

Depuis plusieurs semaines, les partis d’opposition réclament le déclenchement de cette partielle. Or, le gouvernement Legault estimait que la pandémie faisait encore peur aux citoyens, ce qui nuisait aux débats politiques, au porte-à-porte et à la démocratie.  

Course serrée

La course devrait être serrée. Le plus récent sondage Léger, publié le 13 février dernier, démontrait que le PQ et la CAQ étaient au coude à coude.  

Les candidats Pierre Nantel, du Parti Québécois, et Shirley Dorismond, de la Coalition Avenir Québec, se situaient tous les deux à 33% dans les intentions de vote. 

Ils sont loin devant leurs opposants solidaires et libéraux, qui récoltaient 11% des intentions de vote. 

Tout près derrière, Anne Casabonne, du Parti conservateur du Québec, attirait 8% des intentions.   

– Avec la collaboration de Rémi Nadeau

À voir aussi  

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.