/finance/business
Navigation

Une grève est imminente dans la fonction publique

Une grève est imminente dans la fonction publique
Photo d'archives

Coup d'oeil sur cet article

Une grève est imminente chez les travailleurs de la fonction publique qui ont voté pour la mise en place de moyens de pression lourds qui pourraient aboutir à une grève dans les prochaines semaines.

Alors que les négociations portant sur le renouvellement de la convention collective n’aboutissent pas, les quelque 26 000 membres du Syndicat de la fonction publique et parapublique du Québec (SFPQ), ont voté à 81 % pour la mise en place de moyens de pression. Ainsi, 10 journées de grèves pourraient être utilisées si la situation est jugée opportune.

«Le gouvernement refuse depuis trop longtemps de reconnaître le travail du personnel de la fonction publique au même titre que ceux en santé ou en éducation, c'est inacceptable! Nos membres sont mobilisés et prêts à faire la grève, s'il le faut», a indiqué le vice-président du SFPQ, Jean-François Sylvestre, qui estime que les offres du gouvernement sont insuffisantes.

De son côté, le président général du SFPQ, Christian Daigle, a affirmé que le syndicat tend la main à Legault depuis deux ans pour trouver des solutions qui amélioreront les conditions de travail des employés de la fonction publique. «Devant un marché de l'emploi guidé par la pénurie de main-d'œuvre, le gouvernement du Québec n'est plus en mesure de compétitionner avec bien des employeurs, y compris les secteurs municipal et fédéral, qui offrent un salaire plus élevé pour des tâches similaires», a-t-il indiqué.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.