/news/politics
Navigation

Laïcité de l’État: Jean Charest opposé à la loi 21

Laïcité de l’État: Jean Charest opposé à la loi 21
Photo d'archives Agence QMI, Marc DesRosiers

Coup d'oeil sur cet article

L’ex-premier ministre du Québec et candidat à la chefferie du Parti conservateur du Canada Jean Charest s’oppose formellement à la loi sur la laïcité de l’État, a rapporté le Toronto Star mercredi soir.

• À lire aussi: Parti conservateur du Canada: Jean Charest plongera dans la course jeudi

• À lire aussi: Hyperactif en affaires, Charest a créé un gigantesque réseau de contacts

Selon le quotidien, la porte-parole de M. Charest, Michelle Coates Mather, a confirmé que M. Charest s’oppose à la loi qui interdit le port de signes religieux pour certaines professions. L’aspirant premier ministre canadien va jusqu’à croire que le gouvernement fédéral devrait intervenir pour s’opposer à la loi, si celle-ci se retrouve devant la Cour Suprême du Canada.

La question est d’autant plus intéressante que, selon la chroniqueuse du Star Althia Raj, M. Charest compte s’allier à un autre candidat potentiel à la chefferie, le maire de Brampton Patrick Brown. Ce dernier doit annoncer officiellement qu’il plonge dans la course à la chefferie dimanche, tandis que Jean Charest doit confirmer sa candidature jeudi.

Les deux hommes, qui se connaissent et son ami depuis plus de 25 ans – M. Brown va jusqu’à attribuer à M. Charest la raison de son implication en politique chez les conservateurs, compte s’entraider et éviter de s’en prendre l’un à l’autre au cours de la campagne à la chefferie, a exposé la chroniqueuse.

Or, Patrick Brown est l’un des plus virulents opposants à la loi 21 au pays. Le maire avait amené son conseil municipal, en décembre dernier, à adopter une motion condamnant la loi, en plus de verser 100 000 $ pour aider des organisations qui la dénoncent devant les tribunaux à payer leurs frais de cour.

De plus, le maire Brown avait incité les autres maires du Canada à faire de même, amenant des villes comme Toronto ou Calgary à condamner à leur tour la loi 21.   

  • Écoutez l’entrevue de Benoit Dutrizac avec Yves-François Blanchet, chef du Bloc québécois sur QUB radio :

À voir aussi  

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.