/world/guerre-en-ukraine
Navigation

L'homme le plus riche d'Ukraine, ex-prorusse, dénonce «des crimes contre l'humanité»

L'homme le plus riche d'Ukraine, ex-prorusse, dénonce «des crimes contre l'humanité»
AFP

Coup d'oeil sur cet article

Kyïv | L’homme le plus riche d’Ukraine Rinat Akhmetov, longtemps étiqueté prorusse, a dénoncé jeudi «des crimes contre l’humanité contre les Ukrainiens» perpétrés selon lui par l’armée russe, affichant clairement son soutien à son pays.  

«Ce qui se passe (en Ukraine) est un crime de guerre et un crime contre l’humanité contre l’Ukraine et les Ukrainiens», a déploré M. Akhmetov, 55 ans, dans un entretien au magazine Forbes, insistant que «cela ne peut pas être expliqué ou justifié».

Pour cet ancien député ukrainien, une «victoire» sur la Russie correspondrait à «un cessez-le-feu et un retrait total des troupes russes d’Ukraine, et la restauration des frontières reconnues par le droit international, ce qui inclut la Crimée», péninsule ukrainienne annexée par la Russie et les territoires dans l’est de l’Ukraine qui se trouvaient sous le contrôle des séparatistes prorusses depuis 2014.

Classé au 327e rang des fortunes mondiales par Forbes, avec une fortune estimée à 5,5 milliards de dollars, Rinat Akhmetov est président du club de football Shakhtar Donetsk depuis 1996 et fondateur de SCM Holdings, une entreprise principalement active dans la sidérurgie, l’énergie, mais aussi l’industrie du charbon et la métallurgie.

L'homme le plus riche d'Ukraine, ex-prorusse, dénonce «des crimes contre l'humanité»
AFP

Il a également été pendant des années le principal commanditaire financier du Parti des régions de Viktor Ianoukovitch, un président prorusse déchu de ses fonctions dans la foulée de la révolution pro-européenne du Maïdan en 2014.

M. Akhmetov a par ailleurs salué «l’action unie du monde occidental» pour soutenir l’Ukraine depuis l’invasion russe le 24 février tout en avertissant les Occidentaux que «tous les pays libres étaient des cibles potentielles» pour Vladimir Poutine. 

«Si l’Ukraine tombe, personne ne sait qui sera le prochain pays à être envahi», a-t-il mis en garde.

Sur ses activités en Ukraine, l’oligarque a expliqué qu’«en temps de guerre», «elles sont concentrées pour aider les gens», mais aussi «l’armée (...) pour défendre notre souveraineté, notre liberté et notre indépendance».

M. Akhmetov, qui se dit être toujours en Ukraine, avait annoncé son retour dans le pays après un appel de Volodymyr Zelensky à l’unité parmi les fortunes du pays lancé à la mi-février, peu avant le début de l’invasion.

L’oligarque a enfin indiqué «ne pas avoir de contacts» avec des Russes fortunés depuis le début de cette guerre.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.