/world/guerre-en-ukraine
Navigation

Toujours compliqué pour les Ukrainiens de venir au Canada

Coup d'oeil sur cet article

Malgré les promesses du gouvernement Trudeau, il est toujours extrêmement compliqué pour les Ukrainiens ayant de la famille au pays de venir au Canada.

• À lire aussi: [EN DIRECT] 15e jour de guerre en Ukraine: voici tous les développements

• À lire aussi: Gala GYM: un Ukrainien assurera le spectacle

• À lire aussi: Tactique russe : «pas normal de se déployer de cette manière»

Ottawa a annoncé deux nouveaux programmes pour leur permettre de venir se réfugier de ce côté-ci de l’Atlantique, mais ils ne sont toujours pas en vigueur.

Leur seule possibilité actuellement est un visa de tourisme, qui est compliqué à obtenir. Passeport, certificat de naissance, attestation de l’ambassade, tests biométriques, le processus est complexe et prend plusieurs semaines.

«Il faut fournir plusieurs documents. C’est la raison pour laquelle plusieurs intervenants auraient voulu que le gouvernement fédéral lève l’obligation d’obtenir un visa de voyage pour le remplacer par une demande d’autorisation de voyage électronique, qui est une procédure qui est simple, rapide», a expliqué l’avocat en droit de l’immigration Stéphane Handfield.

Le Canada a mentionné qu’il enverrait de l’aide en Pologne pour accélérer le processus des tests biométriques. Avec 1,5 million de réfugiés ukrainiens dans les pays limitrophes, le nombre de demandes de ressortissants dont la famille est au Canada risque d’être élevé.

«On parle d’une situation d’urgence, où les gens vivent une catastrophe. Alors, il faut agir rapidement, et malheureusement, dans le cas qui nous concerne, le Canada n’agit pas de façon rapide», a continué M. Handfield, qui est aussi candidat pour le Parti Québécois dans Masson.

Les détails n’ont toujours pas été dévoilés pour le programme de résidence temporaire et le programme de résidence permanente, mais ce sont des processus habituellement longs, a souligné l’avocat.

«Je doute que les réfugiés ukrainiens qui vont traverser la frontière canadienne vont le faire dans les prochains jours. Ça risque de prendre malheureusement quelques semaines», a ajouté l’avocat en droit de l’immigration.

À VOIR AUSSI   

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.