/world/guerre-en-ukraine
Navigation

[EN DIRECT] 17e jour de guerre en Ukraine: voici tous les derniers développements

Coup d'oeil sur cet article

La guerre en Ukraine se poursuit pour une 17e journée, alors que les forces russes resserrent l’étau sur Kyïv et continuent sans répit les bombardements sur d’autres villes ukrainiennes.

Samedi matin, les médias locaux rapportaient que des sirènes d’avertissement anti-bombardement sonnaient sur l’ensemble du territoire ukrainien, notamment à Kyïv, Odessa, Dnipro et Kharkiv.

L'essentiel de la 17e journée de guerre en trois points:   

Voici les derniers développements, minute par minute                                        

21h30 | Une ambassade russe illuminée aux couleurs de l’Ukraine


20h30 | Des solutions contre la flambée du prix de l’essence?

La stabilisation des marchés mondiaux inquiets de savoir si le pétrole et le gaz russes continueront à couler est cruciale pour réduire la flambée des prix de l'essence, estime le ministre des Ressources naturelles du Canada, Jonathan Wilkinson. 


19h30 | Nouvelles réunions cette semaine à l'ONU sur la guerre de la Russie en Ukraine

L'ONU aura cette semaine plusieurs réunions consacrées à la guerre de la Russie en Ukraine, sans qu'il soit acquis à ce stade qu'elles déboucheront sur l'adoption d'un texte, selon des diplomates.


19h20 | Le nombre de réfugiés ukrainiens à accueillir est incertain

Photo AFP


17h18 | États-Unis : l’Ukraine perçue comme un pays ami, la Russie comme le pire ennemi


16h53 | Nouvelle aide militaire de 200 millions de dollars des États-Unis


16h40 | Israël dément avoir appelé Kyïv à capituler

AFP


16h15 | Les sanctions économiques contre la Russie sont-elles efficaces?


15h19 | Les Russes veulent organiser un faux référendum à Kherson, selon des responsables ukrainiens

Les Russes veulent mettre en scène un référendum pour créer une république indépendante à Kherson, ville proche de la Crimée, dont ils ont pris le contrôle le 3 mars, ont accusé samedi plusieurs responsables ukrainiens.


14h30 | Le ministère russe de la Défense a estimé samedi que la situation humanitaire se dégradait en Ukraine, qui fait face à une offensive des forces de Moscou, et qu’elle était « catastrophique » dans certaines villes.

Il a accusé les « nationalistes » ukrainiens de miner les zones résidentielles et de détruire des infrastructures clés telles que les routes et les ponts, privant les civils de voies d’évacuation et les laissant sans électricité, sans eau, nourriture et médicaments.


13h47 | Les Ukrainiens accusent les Russes d'avoir tué 7 civils dont un enfant en train d'évacuer près de Kyïv

Les soldats russes ont tiré vendredi sur des civils qui empruntaient un couloir d'évacuation près de Kyïv, tuant 7 personnes dont un enfant, ont affirmé samedi les services de renseignement militaire ukrainiens sur Facebook.


13h31 | Des milliers de personnes à Florence pour écouter Zelensky et protester contre la guerre

Plusieurs milliers de personnes ont manifesté leur soutien à l’Ukraine après l’invasion de la Russie, lors d’un rassemblement samedi à Florence (Italie), au cours duquel le président ukrainien Volodymyr Zelensky est intervenu par liaison vidéo. 

AFP


13h06 | Sur le front à l’est de Kyïv, l’armée russe contrée par les Ukrainiens

Sur leur barrage, les soldats ukrainiens ont le moral: leur artillerie empêche jusqu’ici les chars russes d’entrer à Kyïv par l’est. Et ils espèrent que l’ennemi, qui peine à conquérir les villes, finira par s’enliser. 

Photo AFP


12h58 | Un soldat ukrainien remercie les Britanniques pour avoir détruit un char russe

Il ne donne que son prénom, «Viktor», mais samedi, ce soldat ukrainien savourait sa victoire, en montrant aux journalistes un blindé russe détruit par un missile antichar britannique. 

AFP


12h11 | Rassemblements de soutien à l'Ukraine à Paris et d'autres villes françaises

Plusieurs centaines de personnes se sont rassemblées samedi à Paris et dans plusieurs autres villes françaises, dont Lille et Rennes, pour soutenir l’Ukraine et dénoncer l’invasion russe.

AFP

Il faut « montrer à tout le monde qu’il y a une résistance, même si on n’est pas l’arme au poing, mais ça aussi c’est une arme, le fait d’être ensemble c’est une arme et on est fier d’être là », affirme Maya Dahan, 33 ans, dans les manifestants place de la République à Paris, dont de nombreux Ukrainiens et Russes opposés à la guerre.


11h29 | Le Canadien de Montréal s’est engagé à soutenir financièrement l’UNICEF dans ses efforts pour offrir de l’aide humanitaire d’urgence aux victimes du conflit armé qui sévit présentement en Ukraine.


11h08 | Zelensky évoque une «approche fondamentalement différente» de Moscou dans les pourparlers avec Kyïv

AFP

Le président ukrainien Volodymyr Zelensky a évoqué samedi une «approche fondamentalement différente» de Moscou qui auparavant ne faisait que «poser des ultimatums» dans ses pourparlers avec les Ukrainiens, lors d’une conférence de presse à Kyïv.

Interrogé sur des déclarations vendredi du président russe Vladimir Poutine, qui avait évoqué des «avancées» dans les pourparlers russo-ukrainiens, le président ukrainien s’est dit «content d’avoir un signal de la Russie». 


10h56 | Crimes de guerre: Poutine mériterait d’être en prison pour ses crimes

«C’est très clair que des crimes de guerre ont été commis, si l'on regarde la définition. C’est un crime de guerre si l'on dirige intentionnellement des attaques vers des bâtiments consacrés à la religion et à la santé», mentionne Daniel Turp, professeur émérite en droit international à l’Université de Montréal.


10h25 | Les accusations de Vladimir Poutine sur des « violations flagrantes » du droit humanitaire par les forces ukrainiennes sont « des mensonges », a réagi l'Élysée à la suite d'un nouvel échange samedi entre le président russe, Emmanuel Macron et Olaf Scholz, selon l'Élysée.


10h24 | «Environ 1300» militaires ukrainiens morts depuis le début de l’invasion russe, selon Zelensky

AFP

«Environ 1 300» militaires ukrainiens ont été tués depuis le début de l’invasion russe le 24 février, a indiqué samedi le président ukrainien Volodymyr Zelensky, lors d’une conférence de presse à Kyïv.

C’est la première fois depuis le début du conflit que les autorités ukrainiennes fournissent un bilan. Le 2 mars, l’armée russe avait annoncé avoir perdu près de 500 soldats, un bilan qu’elle n’a pas actualisé depuis. 


10h20 | Guerre en Ukraine: Israël dément avoir appelé Kyïv à capituler

Israël a réfuté samedi les allégations d'un responsable ukrainien selon lequel l'État hébreu aurait appelé le président ukrainien à accepter les termes proposés par Moscou pour mettre fin au conflit opposant la Russie et l'Ukraine. 


10h14 | À la frontière gréco-bulgare, des Ukrainiens fuient pour ne pas prendre les armes

AFP

À la frontière gréco-bulgare, dans les files d’attente gigantesques, femmes et enfants fuyant la guerre en Ukraine s’entassent dans les voitures. Mais quelques hommes qui refusent de prendre les armes cherchent aussi refuge en Grèce. 


9h34 | Guerre en Ukraine: à Odessa, «les gens s’attendent au pire»

Alors que de nombreuses villes ukrainiennes subissent les tirs et les bombardements de l’armée russe, à Odessa, la population vit dans un climat d’anxiété très élevée. 


9h33 | L'État polonais remboursera aux particuliers l'hébergement des Ukrainiens

L’État polonais compensera les dépenses des familles accueillant des réfugiés ukrainiens à raison de 40 PLN (8 euros) par jour et par personne, a annoncé samedi le vice-ministre de l’Intérieur Pawel Szefernaker.

Cette allocation sera versée à la demande des intéressés, a posteriori, autrement dit à l’issue de la période d’accueil, qui pourra atteindre au maximum deux mois, a-t-il précisé au cours d’une conférence de presse.


9h24 | Un mégayacht de l’oligarque russe Abramovitch arrivé dans une baie monténégrine

Un mégayacht de l’oligarque russe Roman Abramovitch, visé par des sanctions britanniques et canadiennes en représailles à l’invasion russe de l’Ukraine, est arrivé samedi dans une baie monténégrine sur la côte Adriatique, a constaté un photographe de l’AFP. 

AFP


9h10 | Défaut de paiement probable de Gazprom et d'autres entreprises russes d'hydrocarbures, selon l'agence Fitch

L’agence de notation Fitch a abaissé samedi la note octroyée à la dette de 28 groupes russes d’exploitation de ressources naturelles et estime qu’un « défaut de paiement de quelque sorte semble probable ». 

AFP

Fitch a dégradé la note du géant du gaz Gazprom, de la pétrolière Lukoil, des minières Rusal, Polyus, Evraz et de 23 autres sociétés liées aux ressources naturelles de B à « CC principalement », ce qui signifie qu’il est « probable » que ces entreprises n’honorent pas leurs engagements financiers. 


8h47 | Poutine accuse les forces ukrainiennes de « violations flagrantes » du droit humanitaire

Le président russe Vladimir Poutine a accusé samedi les forces ukrainiennes de « violations flagrantes » du droit humanitaire, appelant son homologue français Emmanuel Macron et le chancelier allemand Olaf Scholz à faire pression sur Kyïv pour y mettre fin.

AFP

M. Poutine a évoqué, lors d’un appel téléphonique avec ses deux homologues, des « assassinats extrajudiciaires d’opposants », des « prises d’otages de civils » et leur « utilisation comme boucliers humains », ainsi que le « déploiement d’armes lourdes dans des zones résidentielles, à proximité d’hôpitaux, d’écoles et de jardins d’enfants », selon un communiqué du Kremlin.


8h03 | Mosquée de Marioupol: récits contradictoires, tentatives d’évacuation

«La mosquée du sultan Souleïman le Magnifique et de son épouse Roxolana à Marioupol a été bombardée par les envahisseurs russes», a indiqué samedi le ministère ukrainien des Affaires étrangères dans un tweet. «Plus de 80 adultes et enfants s’abritent là, dont des citoyens turcs», a-t-il ajouté, sans préciser quand le bombardement avait eu lieu. 

Cependant, le président de l’Association de la mosquée Souleiman de Marioupol, Ismail Hacioglu, joint par la chaîne turque HaberTürk samedi en début d’après-midi, a assuré que le quartier était sous le feu, mais que la mosquée elle-même n’avait pas été touchée.


À LIRE | Chrystia Freeland espionnée par la Russie depuis 30 ans

La vice-première ministre et ministre des Finances du Canada, Chrystia Freeland, est une cible de choix pour l’espionnage et les campagnes de désinformation des services secrets russes depuis plus de 30 ans.

Photo d'archives, AFP


À LIRE | Ukraine: ils restent avec les animaux au péril de leur vie

Alors que des premiers bombardements sont survenus jeudi, à Dnipro dans l’est du pays, une Ukrainienne refuse de quitter la ville afin de continuer à s’occuper d’animaux vulnérables et pris en charge par le refuge qu’elle supervise, malgré les risques que cela comporte.

Photo courtoisie


7h22 | Maire ukrainien enlevé par les Russes: Zelensky demande l'aide de Macron et Scholz

Le président ukrainien Volodymyr Zelensky a appelé samedi le président français Emmanuel Macron et le chancelier allemand Olaf Scholz à aider à faire libérer le maire de la ville ukrainienne de Melitopol, enlevé la veille par les Russes selon Kyïv.

AFP


7h06 | L'Allemagne envisage de se passer du pétrole russe d'ici fin 2022

L'Allemagne envisage de pouvoir se passer du charbon russe d'ici l'automne et du pétrole russe quasiment d'ici la fin de l'année, a annoncé samedi son ministre de l'Économie.

AFP

«Chaque jour, voire chaque heure en fait, nous disons un peu plus adieu aux importations russes», a déclaré l'écologiste Robert Habeck au journal Frankfurter Allgemeine Zeitung. 


6h39 | La Russie menace de cibler les livraisons d’armes occidentales à l’Ukraine

Le vice-ministre russe des Affaires étrangères a menacé samedi les États-Unis, affirmant que la Russie pourrait prendre pour cible leurs livraisons d’armes à l’Ukraine, où l’armée russe avance depuis deux semaines. 

AFP


6h27 | Nouvel entretien téléphonique en cours entre Scholz, Macron et Poutine

Emmanuel Macron, Olaf Scholz et Vladimir Poutine avaient déjà eu un entretien téléphonique jeudi au cours duquel la France et l'Allemagne avaient «exigé de la Russie un cessez-le-feu immédiat».

Depuis leur rencontre le 7 février au Kremlin, Emmanuel Macron a eu neuf entretiens téléphoniques, en comptant celui de jeudi dernier, avec Vladimir Poutine, selon de le décompte de l'Élysée.


6h06 | Des ingénieurs russes inspectent la centrale nucléaire ukrainienne de Zaporojie, selon l'agence ukrainienne Energoatom

Des responsables du géant du nucléaire russe, Rosatom, sont arrivés vendredi à la centrale nucléaire ukrainienne de Zaporojie, bombardée le 4 mars et occupée depuis par les Russes, se disant là pour vérifier le niveau de radiation, a indiqué l’agence nucléaire ukrainienne Energoatom.  

AFP


6h02 | Bombardement d'une mosquée à Marioupol: silence d'Ankara, inquiétude des proches

Le gouvernement turc refusait de réagir samedi aux informations rapportant le bombardement de la mosquée de Marioupol en Ukraine, dans laquelle de nombreux citoyens turcs auraient trouvé refuge, suscitant l'anxiété de leurs proches.

Le ministère turc des Affaires étrangères, contacté par l'AFP, a affirmé «ne pas avoir d'information».


6h00 | Les forces russes encerclent Kyïv et bloquent Marioupol

Les forces russes resserrent l’étau samedi sur Kyïv et continuent sans répit les bombardements sur d’autres villes ukrainiennes, touchant plusieurs hôpitaux à Mykolaïv et une mosquée dans la cité portuaire stratégique de Marioupol, dévastée par deux semaines de siège. 

AFP


À LIRE | L’avion privé de l’oligarque Eugene Shvidler, le luxueux Global 6500 fabriqué par Bombardier, vient tout juste d’être saisi par le Royaume-Uni, ont rapporté plusieurs médias.

Photos courtoisie et d'archives, REUTERS


4h47 | Plusieurs hôpitaux touchés par des bombardements à Mykolaïv

Dans la ville portuaire de Mykolaïv (sud), les bombardements n’ont quasiment pas cessé de la nuit, touchant notamment un centre de soins pour le cancer et un hôpital ophtalmologique, selon une journaliste de l’AFP.


4h25 | Une mosquée abritant 80 civils bombardée à Marioupol, selon le MAE ukrainien

Une mosquée abritant 80 civils, dont des Turcs, a été bombardée à Marioupol, a annoncé samedi le ministère des Affaires étrangères ukrainien sans préciser quand cela s’était produit. 


4h09 | L'Italie gèle un yacht d'un autre oligarque russe pour 530 millions d'euros

Les autorités italiennes ont annoncé samedi avoir gelé un yacht d'une valeur de 530 millions d'euros appartenant à l'oligarque russe Andrei Melnichenko, visé par les sanctions de l'Union européenne, après l'invasion de l'Ukraine par Moscou.

AFP


3h34 | Pologne: du «bouclier anti-inflation» au «bouclier anti-Poutine»

Le premier ministre polonais a annoncé samedi que les mesures temporaires prises fin novembre pour combattre la forte inflation seraient prolongées et que son gouvernement préparait aussi un «bouclier anti-Poutine» destiné à soutenir les secteurs de l’économie affectés par la guerre en Ukraine. 


3h08 | Ukraine: l’UE veut aider les agriculteurs sans sacrifier le « verdissement » des cultures

Bruxelles prépare des aides aux agriculteurs pour contrer l’impact de la guerre en Ukraine, mais défend sa stratégie pour verdir les cultures en sabrant l’usage des pesticides — un plan remis en cause par des États, eurodéputés et organisations agricoles au nom de la « souveraineté alimentaire ». 


2h40 | La Russie affirme que les sanctions pourraient provoquer la chute de l'ISS

Les sanctions occidentales introduites contre la Russie pourraient provoquer la chute de la Station spatiale internationale, a affirmé samedi Dmitri Rogozine, le patron de l'agence spatiale russe Roscosmos, demandant leur levée.

AFP


2h29 | La notoriété d'Angela Merkel écornée par l'invasion russe de l'Ukraine

Jusqu'à peu encore louée comme une des plus grandes dirigeantes européennes de l'après-guerre, l'ancienne chancelière allemande Angela Merkel voit son bilan réévalué et critiqué pour sa politique de proximité avec Moscou durant ses 16 ans au pouvoir.

AFP

Érigée par certains médias comme la «dirigeante du monde libre» après l'élection du controversé Donald Trump aux États-Unis en 2016, l'ancienne cheffe de gouvernement de centre-droit se voit désormais accusée d'avoir accru la dépendance de l'Europe à l'égard de l'énergie russe tout en n'ayant pas investi suffisamment dans la Défense.


0h45 | Grèce: l’irréductible capital sympathie pour Moscou, malgré la guerre en Ukraine

«On est soit du côté de la paix et du droit international, soit contre», a exhorté le premier ministre grec Kyriakos Mitsotakis, annonçant un convoi d’aide humanitaire en Ukraine.

AFP

Mais pour de nombreux Grecs, après des siècles de liens étroits religieux, culturels et même existentiels avec la Russie, le choix n’est pas aussi évident.


0h45 | Dépeuplée, l’Europe de l’Est s’ouvre aux Ukrainiens... pour l’instant

Réfugiés par millions, les Ukrainiens arrivent dans des pays d’Europe centrale et orientale proches culturellement et qui voient d’un bon œil cette potentielle main-d’œuvre qualifiée... tout en s’inquiétant d’un point de rupture.  

AFP


À LIRE | Nos chroniques  

À VOIR AUSSI                                                                                                        

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.