/lifestyle/books
Navigation

Changer le cours des choses

David Tebib
Photo courtoisie

Coup d'oeil sur cet article

Dans son récit autobiographique, l’auteur David Tebib, raconte son parcours qui ne le prédestinait aucunement au succès. Né dans un quartier défavorisé, il a réussi contre toute attente à déjouer le destin et à se dessiner une voie vers la réussite. Avec son livre, Tout est toujours possible, il souhaite transmettre un message d’espoir à ceux qui sont moins favorisés.

David Tebib a réussi à déjouer la fatalité. Ses deux parents qui n’avaient que 15 ans au moment de sa naissance ne pouvaient assumer son éducation. De fait, il a été élevé par sa grand-mère. De surcroît, il vivait dans un quartier défavorisé de Nîmes, dans le sud de la France. Bagarres, violence, règlements de comptes, trafic de drogue étaient monnaie courante dans ce quartier. Les inégalités sociales étaient flagrantes, David en est conscient, lui-même ayant subi diverses discriminations durant son enfance en raison de son père qui est d’origine algérienne. Mais tout cela ne l’a pas empêché d’avancer.

« Nous ne sommes pas dans une impasse, nous pouvons toujours changer le cours des choses », estime David Tebib. « Les trajectoires peuvent être modifiées. » 

Au lieu de suivre les traces de ses amis d’enfance et vivre dans la misère et la délinquance, David a choisi de déjouer le destin qu’on lui avait imposé.

C’est principalement sa force de caractère et son appétit d’apprendre sur une foule de sujets qui lui ont permis de modifier sa trajectoire. De plus, il est doté de qualités qu’il a su entretenir au fil du temps, dont la bienveillance et l’empathie envers les autres.

Audace et détermination

Faire preuve d’audace est crucial pour parvenir à la réussite. « Très peu de gens réussissent dès le départ sans connaître certains revers », clame l’auteur qui œuvre dans le milieu sportif. De là l’importance de ne pas baisser les bras au premier échec. À l’instar des athlètes, il est primordial de faire preuve de détermination, et ce, sans relâche.

Lui aussi, son succès, il le doit à son audace, à sa détermination et à son engagement.

Quant à l’idée du bonheur, David Tebib ne plane pas dans les nuages, il est plutôt terre-à-terre, conscient que le bonheur n’est pas possible en permanence. Ce qui ne l’empêche pas de vivre heureux en savourant chaque instant de bonheur. D’ailleurs, il tient à ce qu’il soit écrit sur sa tombe, « On s’est bien amusés ».

Faire équipe

Parmi les nombreux conseils qu’il souhaite transmettre, il évoque l’idée de faire équipe. Lui-même s’étant nourri d’une foule de rencontres aussi enrichissantes les unes que les autres qui sont racontées dans son livre. Il est aussi porté par l’esprit d’équipe.

« Il ne faut pas éviter d’aller chercher de l’aide, de faire appel à un mentor ou à un coach ou encore de prendre un associé en affaires », précise l’auteur. « À deux, on avance plus vite. »

L’auteur termine son livre en rappelant le parcours de personnes célèbres qui ont su déjouer le destin en nommant Beethoven qui a composé de magnifiques symphonies malgré sa surdité ou de Stephen King qui vivait dans une caravane ou encore de Steve Jobs qui a amorcé sa carrière dans un garage. Bref, notre passé n’est pas garant de notre avenir. Déjouer le destin, même lorsque l’on vit un départ difficile, demeure un concept possible.

  • David Tebib est président de la Ligue nationale de handball et de l’Association nationale des ligues de sport professionnel.
  • Il est également diplomate civil détaché auprès des Nations unies dans la lutte contre les violences en milieu sportif et scolaire.
David Tebib
Photo courtoisie

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.