/sports/hockey
Navigation

Des dizaines de jeunes s'initient au hockey sur luge

Coup d'oeil sur cet article

Une fois par semaine, une vingtaine de personnes oublient leur handicap le temps d’un entraînement de hockey sur luge. 

• À lire aussi: Antoine Lehoux: représenter son pays dans un autre uniforme

• À lire aussi: La face cachée des Jeux paralympiques

Tous les samedis matin, Vitto et sa mère font la route entre Notre-Dame-de-la-Paix et Montréal.

«On se lève vraiment tôt, on fait 1h30 d'auto pour venir, donc trois heures en tout de route pour venir faire 1h30 de pratique. Ça vaut la peine», mentionne Geneviève Auger.

Vitto est né avec une jambe plus courte. Son handicap ne le gêne pas, et le parahockey, c'est ce qui lui permet de se sentir comme les autres.

«Tout le monde est égal. Ils partent tous de la même place exactement, donc il peut vraiment se donner à fond et s'amuser. Ça a vraiment été son sport, il a cliqué fort», dit-elle.

Plusieurs jeunes comme Vitto participent au programme Première présence de Hockey Canada. Leur équipement est fourni. Le hockey sur luge leur permet de réaliser un rêve qu'ils pensaient impossible.

«Le jeune, après ça, retourne à l'école et il est capable de dire à ses collègues: j'ai pratiqué en fin de semaine, j'ai joué en fin de semaine au hockey. Là, ils posent des questions et le jeune rentre maintenant dans un milieu, une gang à l'école qui est la gang de hockey, qui est reconnue», explique Maxime Gagnon, directeur général de Parahockey Montréal.

Voyez tous les détails dans la vidéo ci-dessus.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.