/investigations
Navigation

Les intérêts canadiens de l'oligarque russe Roman Abramovitch

Avant d’être sanctionnés, des membres de son entreprise ont rencontré plusieurs ministres du Canada

Les intérêts canadiens de l'oligarque russe Roman Abramovitch
Photo d'archives, AFP

Coup d'oeil sur cet article

L’oligarque russe Roman Abramovitch, la plus récente cible du Canada dans ses sanctions contre la Russie, est le plus important actionnaire d’un géant mondial de l’acier qui a multiplié les opérations de lobby auprès du gouvernement Trudeau dans les dernières années. 

• À lire aussi: De nouveaux oligarques russes sanctionnés, dont Abramovitch

• À lire aussi: Un mégayacht de l’oligarque russe Abramovitch arrivé dans une baie monténégrine

• À lire aussi: Chelsea plongé dans le brouillard par le gel des avoirs d'Abramovitch

Le richissime homme d’affaires a été ajouté vendredi à la liste noire du Canada, qui compte maintenant quelque 500 proches et alliés de Vladimir Poutine.

Le superyacht Solaris appartenant à Roman Abramovitch se trouvait au Monténégro samedi dernier. Le bateau de 600 millions $ US dispose d’un beach club et de vitres pare-balles.
Photo d'archives, AFP
Le superyacht Solaris appartenant à Roman Abramovitch se trouvait au Monténégro samedi dernier. Le bateau de 600 millions $ US dispose d’un beach club et de vitres pare-balles.

Abramovitch, qui est surtout connu à titre de propriétaire du club de soccer britannique Chelsea FC, est le premier oligarque sanctionné depuis le début de la guerre en Ukraine qui détient des intérêts économiques ici.

Le milliardaire russe a acheté un Boeing Dreamliner de plus de 350 millions $ à la fin de l’année dernière.
Photo Rami Mizrahi, planespotters.net
Le milliardaire russe a acheté un Boeing Dreamliner de plus de 350 millions $ à la fin de l’année dernière.

En plus d’une collection de propriétés de luxe, de jets privés et de yachts gigantesques, il détient près d’un tiers d’Evraz, une entreprise d’acier basée à Londres qui emploie 2200 Canadiens en Alberta et en Saskatchewan. 

L’Eclipse, appartenant aussi à Abramovitch, qui était le plus long yacht privé du monde lorsqu’il a été livré en 2010.
Photo d’archives
L’Eclipse, appartenant aussi à Abramovitch, qui était le plus long yacht privé du monde lorsqu’il a été livré en 2010.

Entre 2017 et 2019, les lobbyistes d’Evraz ont déclaré au registre des lobbyistes 19 rencontres et communications avec des détenteurs de charges publiques fédérales.

Justin Trudeau a rencontré des employés d’Evraz en 2018.
Photo Adam Scotti, Bureau du premier ministre
Justin Trudeau a rencontré des employés d’Evraz en 2018.

Ils ont rencontré les ministres des Ressources naturelles, de la Sécurité publique et du Transport, des conseillers du premier ministre Trudeau ainsi que des ministres des Affaires étrangères, de l’Innovation et des Finances. 

Ces communications ont eu lieu alors qu’Ottawa négociait l’Accord Canada–États-Unis–Mexique (ACEUM) et que l’administration Trump imposait des tarifs douaniers à l’acier canadien. Pendant ce conflit commercial, en 2019, Evraz a reçu 40 M$ en subventions d’Ottawa.

Essentiel aux pipelines

Au même moment, Evraz plaçait ses pions pour fournir 58 % de l’acier nécessaire à l’expansion de 1150 kilomètres de l’oléoduc Trans Mountain (TMX), que le fédéral a racheté en 2018. L’entreprise fournit aussi l’acier du gazoduc Coastal GasLink, en construction dans les Rocheuses.

Les actifs d’Abramovitch sont gelés et non saisis. Les entreprises dont il possède des parts ne sont pas sanctionnées et peuvent donc continuer de fonctionner, mais il n’en tire aucun dividende et ne peut rien vendre.

Le premier ministre Trudeau s’est donc dit confiant que les emplois chez Evraz Canada ne seront pas affectés. La vice-première ministre Chrystia Freeland a ajouté que le prolongement de Trans Mountain est aussi épargné puisque l’entreprise a terminé de livrer l’acier nécessaire l’an dernier. 

  • Écoutez la revue de l'actualité de Philippe-Vincent Foisy et Maude Boutet sur QUB radio:  

Tourmente boursière

Des contrecoups pourraient néanmoins se faire sentir au pays à moyen terme, estime le professeur Ari Pandes, de Haskayne School of Business de l’Université de Calgary, car la valeur d’Evraz en Bourse est en chute libre. 

« Quand il y a de l’incertitude, ce n’est pas bon pour les actionnaires. Il risque d’y avoir une fuite de capitaux et l’entreprise pourrait avoir du mal à lever des fonds pour financer des projets », explique-t-il. 

Dans un tel scénario, Evraz pourrait devoir vendre certains actifs, dont sa division nord-américaine, poursuit M. Pandes. 

La demande pour l’acier est cependant si forte qu’il est peu probable que les travailleurs se retrouvent sur la paille, même si leur entreprise change de mains, dit-il.

Qui est Roman Abramovitch  

Les intérêts canadiens de l'oligarque russe Roman Abramovitch
AFP
  •   55 ans   
  • Orphelin élevé par ses grands-parents, en Sibérie. Il a commencé en affaires en vendant des poupées dans un marché.   
  • Forbes estimait sa fortune à 15,4 milliards $ US en 2021 (12,4 G$ en mars 2022)       
Abramovitch a investi plus de 100 M$ en travaux au Château de la Croë, sur la côte d’Azur.
Photo Getty images
Abramovitch a investi plus de 100 M$ en travaux au Château de la Croë, sur la côte d’Azur.
  • Apparaît dans les Paradise Papers détaillant des informations sur des sociétés offshore.     
Abramovitch possède une résidence secondaire à Aspen, au Colorado. Il a aussi investi plus de 100 M$ en travaux au Château de la Croë, sur la côte d’Azur.
Photo tirée du site internet de Voorsanger Architects
Abramovitch possède une résidence secondaire à Aspen, au Colorado. Il a aussi investi plus de 100 M$ en travaux au Château de la Croë, sur la côte d’Azur.

  

  • Propriétaire du mythique club de soccer britannique Chelsea FC    
  • Ex-gouverneur et président du Parlement du district autonome russe de Tchoukotka, situé au bord du détroit de Béring, près de l’Alaska.     

À VOIR AUSSI

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.