/sports/soccer/cf-montreal
Navigation

Pas de demi-finale

Match nul de 1 à 1, Cruz Azul l’emporte 2 à 1 au total des buts

Coup d'oeil sur cet article

Le parcours du CF Montréal en Ligue des champions s’est arrêté en quart de finale après un match nul de 1 à 1 face à Cruz Azul devant 21 388 spectateurs au Stade olympique mercredi soir.

• À lire aussi: L’équipe est meilleure que ses résultats, selon Wilfried Nancy

Les Mexicains, qui avaient remporté la première rencontre 1 à 0 à Mexico il y a une semaine, l’ont emporté 2 à 1 au total des buts.

L’équipe de Wilfried Nancy a amorcé la rencontre avec de bonnes intentions, cadrant un premier tir dès la 24e seconde, mais son incapacité à marquer est venue la hanter une fois de plus.

Montréal disputait une bonne première demie, mais a cédé dans la 44e minute, s’enfonçant dans un trou dont il était difficile de se sortir en raison du but à l’étranger.

C’est la seconde fois en trois ans que l’équipe s’incline en quart de finale. Elle était tombée face à Olimpia en 2020.

Frousse

Revenue sur le terrain avec Kei Kamara en attaque en seconde demie, l’équipe montréalaise a affiché beaucoup plus de dynamisme à l’attaque et a été la meilleure sur le terrain.

Il aura toutefois fallu attendre la 70e minute pour que Rudy Camacho marque de la tête sur un centre de Joaquin Torres après un coup de pied de coin joué court.

Les visiteurs en ont été quittes pour une bonne frousse parce que les hôtes se sont montrés insistants.

Le but à l’étranger inscrit par Cruz Azul forçait Montréal à marquer trois buts pour passer à la ronde suivante. C’était une trop lourde commande.

Merci Breza

C’est beaucoup grâce à Sebastian Breza si Montréal est resté dans le coup en première demie.

Le gardien québécois a réalisé deux arrêts spectaculaires en l’espace d’une minute, étirant d’abord le pied sur un tir d’Uriel Antuna pour ensuite parer une frappe à bout portant d’Angel Romero sur le coup de pied de coin qui a suivi.

Mais Breza ne peut pas tout faire seul et même si les siens ont connu quelques bons moments en fin de première période, c’est Cruz Azul qui est reparti au vestiaire avec l’avance en marquant à la 44e minute.

Cerné par des adversaires, Ismaël Koné a été forcé de se débarrasser du ballon, ce qui a mené à une contre-attaque mexicaine. Romero a centré pour Antuna laissé tout seul devant Breza qui n’y pouvait rien cette fois-ci. Antuna aura marqué les deux buts de son équipe dans ce quart de finale. 

1
1
Cruz Azul
Gardien:
J. Corona.
Défenseurs:
L. Abram, J. Escobar, P. Aguilar, A. Aldrete.
Milieu:
I. Rivero, C. Rodríguez (remplacé par J. Martínez à la 57e), É. Lira, U. Antuna (remplacé par C. Tabó à la 90e + 3), Á. Romero (remplacé par R. Huescas à la 71e).
Attaquant:
S. Giménez (remplacé par I. Morales à la 71e).
Montréal
Gardien:
S. Breza.
Défenseurs:
K. Miller, A. Johnston (remplacé par Z. Brault-Guillard à la 85e), R. Camacho, R. Thorkelsson (remplacé par K. Kamara à la 46e).
Milieu:
I. Koné (remplacé par M. Miljevic à la 56e), V. Wanyama, D. Mihailovic, J. Torres.
Attaquant:
R. Quioto, L. Lappalain.
But
Montréal : R. Camacho (79e). CRUZ AZUL : U. Antuna (44e).
Cartons
Montréal : R. Quioto (82e), D. Mihailovic (90e), V. Wanyama (90e + 6). CRUZ AZUL : P. Aguilar (39e), U. Antuna (67e), É. Lira (85e).
 
TIRS
ARRÊTS
CRU
5
5
MTL
6
4
 
FAUTES
HORS-JEUX
CRU
13
1
MTL
16
4
 
COINS
CRU
4
MTL
7

Bulletin  

8,5 / 10 Kamal Miller

Défensivement, il offre une bonne prestation et retrouve son standard habituel. La distribution s’améliore.

8 / 10 Sebastian Breza

Il est spectaculaire avec deux arrêts phénoménaux en première demie pour garder l’équipe dans le coup.

7,5 / 10 Rudy Camacho

Il se démène pour intercepter des ballons et pour les distribuer par la suite.

7,5 / 10 Alistair Johnston

Performance défensive discrète, mais efficace dans l’ensemble.

7,5 / 10 Victor Wanyama

Il joue un fort match et fait son possible pour lancer l’attaque et aider la défense.

7,5 / 10 Kei Kamara

Son entrée amène du dynamisme à l’attaque en deuxième demie. Il multiplie les menaces dans la surface adverse.

7 / 10 Robert Thorkelsson

Il est dynamique dans son couloir, il tente d’aider l’attaque sans négliger son jeu défensif.

7 / 10 Joaquin Torres

Un manque de créativité qui est parfois flagrant en périphérie de la surface adverse. Il se rachète avec un centre sur le but de Camacho.

7 / 10 Matko Miljevic

Très dynamique et motivé dans le jeu vers l’avant, une bonne entrée pour l’Argentin.

6,5 / 10 Ismaël Koné

Malgré lui, il se rend responsable du revirement qui mène au but de Cruz Azul en fin de première demie.

6,5 / 10 Djordje Mihailovic

Une entame de match difficile avec de mauvaises prises de décision. Ça s’améliore en deuxième demie quand on le positionne plus bas.

6,5 / 10 Romell Quioto

Moins pesant sur le match qu’on l’aurait souhaité, il obtient une bonne chance en fin de première demie et fait prendre un jaune à un adversaire.

6 / 10 Lassi Lappalainen

On le voit trop peu en première demie, le jeu doit alors passer par la gauche et devient prévisible.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.