/world/guerre-en-ukraine
Navigation

La mission permanente du Canada à l’ONU réplique à une lettre de la Russie

Dmitry Polyanskiy, Premier Vice-Représentant permanent de la Russie auprès de l'Organisation des Nations Unies, et l'Ambassadeur Vasily Nebenzia, Représentant permanent de la Fédération de Russie, parlent alors qu'ils attendent le début d'un Conseil de sécurité des Nations Unies pour discuter du conflit entre la Russie et l'Ukraine au siège des Nations Unies le 11 mars 2022 à New York.
AFP Dmitry Polyanskiy, Premier Vice-Représentant permanent de la Russie auprès de l'Organisation des Nations Unies, et l'Ambassadeur Vasily Nebenzia, Représentant permanent de la Fédération de Russie, parlent alors qu'ils attendent le début d'un Conseil de sécurité des Nations Unies pour discuter du conflit entre la Russie et l'Ukraine au siège des Nations Unies le 11 mars 2022 à New York.

Coup d'oeil sur cet article

Les diplomates canadiens n’ont pas laissé passer sous silence la lettre d’un représentant russe de l’Organisation des Nations unies, qui cherche à faire adopter son projet de résolution sur l’aide aux civils en Ukraine, en l’annotant de commentaires pointus.

• À lire aussi: [EN DIRECT] 23e jour de guerre en Ukraine: voici tous les derniers développements

• À lire aussi: Ukraine: 222 personnes dont 60 civils tués à Kyïv en trois semaines

Envoyée jeudi par un représentant russe, la lettre a été alors partagée sur Twitter par la mission canadienne, qui s’est permis d’écrire plusieurs corrections notées en rouge dans la marge.

Le diplomate russe a ainsi avancé qu’il s’adresse «pour une question urgente liée à la situation humanitaire catastrophique en Ukraine et à l’extérieur du pays». 

Le Canada n’a alors pas hésité à ajouter à la suite de la phrase «que nous avons causé à la suite de notre guerre d’agression illégale».

Quand le représentant russe parle de l’importance de minimiser les répercussions sur les civils, la mission canadienne y est encore allée de son commentaire. 

«Oui. Mais vous attaquez des civils, bombardez des écoles et des hôpitaux, et pillez l’aide. Ce qui nous fait penser que vous n’y croyez pas vraiment ? Veuillez expliquer», est-il notamment possible de lire au milieu d’autres annotations.

La réplique de la mission permanente du Canada n’a cependant pas plu à l’ambassadeur russe adjoint à l’ONU, Dmitry Polyanskiy, qui l’a accusée de «diffamation russophone digne de la cour d’école».

«Cela montre seulement que vos compétences diplomatiques et vos bonnes manières sont au plus bas et donne une idée de la raison pour laquelle la candidature de votre pays à un siège non permanent au Conseil de sécurité a été rejetée deux fois en 20 ans par les membres de l’ONU», a précisé l’ambassadeur russe adjoint dans son tweet.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.