/misc
Navigation

Football universitaire: une nouvelle ère s’amorce à McGill

Coup d'oeil sur cet article

Les Redbirds de l’Université McGill ont frappé un grand coup au recrutement, ce qui pourrait changer l’ordre établi dans le football universitaire québécois.

C’est du moins l’avis du quart-arrière Éloa Latendresse-Regimbald.

«Les règnes du Rouge et Or de l’Université Laval et des Carabins de l’Université de Montréal sont terminés. Avec l’équipe que nous construisons à McGill, nous allons être de la compétition», clame le joueur vedette.

Le pivot des Cheetahs du Cégep Vanier est une très grosse prise, lui qui était convoité partout au Québec, en Ontario et même dans le reste du Canada. L’an dernier, il a notamment été sacré joueur par excellence de la première division collégiale du Réseau du sport étudiant du Québec (RSEQ).

Latendresse-Regimbald n’arrive d’ailleurs pas seul à McGill, puisque son coéquipier des Cheetahs Nicholas Cenacle-Altidor a aussi choisi l’université montréalaise. Le receveur de passes a été sélectionné à titre de joueur offensif par excellence de sa division lors de la dernière saison collégiale.

Un entraîneur comblé 

Au bout du fil, l’entraîneur-chef des Redbirds, Ronald Hilaire, était très fier que les deux jeunes hommes aient choisi son équipe pour la suite de leur parcours footballistique.

«C’est la preuve que nous avons bâti un programme qui attire les meilleurs joueurs de football au pays», souligne-t-il, en saluant également la besogne abattue par son groupe d’entraîneurs et ses étudiants-athlètes.

«Nous avons connu des bonnes années de recrutement en 2019, 2020 et 2021. Nous avons fait des pas vers le succès, mais il nous manquait certains éléments-clés pour poursuivre ce cheminement», ajoute Hilaire.

D’être les éléments-clés qui permettront au programme de football de McGill d’atteindre la terre promise, c’est ce qui a fait pencher la balance dans la décision des deux joueurs prisés, selon l’homme de football.

La présence du coordonnateur à l’attaque David Lessard a aussi aidé à convaincre Latendresse-Regimbald.

«David était mon entraîneur avec Équipe Québec en 2019. Nous avons déjà une connexion et je sais qu’il m’aidera à me développer pour que j’atteigne le prochain niveau.»

Un duo dangereux 

La complicité déjà existante entre Latendresse-Regimbald et Cenacle-Altidor a de quoi faire frémir les équipes qui devront les contrer l’an prochain. Lors de la dernière saison, le duo a permis aux Cheetahs de mettre la main sur un premier titre au Bol d’Or en division 1 collégiale depuis 2012.

Le quart-arrière a amassé 223 verges et trois passes de touché via les airs pendant le match de championnat. Il a ajouté 77 verges au sol et un autre majeur. Pour sa part, le receveur a attrapé six relais pour 120 verges et deux touchés.

«Nous avons des affinités de fou, sur et à l’extérieur du terrain, indique Latendresse-Regimbald. C’est tellement plaisant de savoir qu’il sera encore à mes côtés pour les prochaines années. Nous allons continuer de faire des ravages ensemble.»

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.