/sports/hockey/canadien
Navigation

Jake Allen méritait mieux

Il a bloqué 43 tirs dans un revers en prolongation

Coup d'oeil sur cet article

« Allen, Allen, Allen ». En troisième période, lundi, les partisans du Canadien ont scandé le nom de Jake Allen avant de l’applaudir une autre fois durant la pause publicitaire. 

• À lire aussi: Petry: un contrat trop lourd

• À lire aussi: «Ça a rallumé la flamme»

• À lire aussi: LNH: la chasse aux attaquants a été bonne

Allen n’avait pas volé cette dose d’amour. À ce moment, c’était 2 à 1 pour les locaux. Mais il restait encore un peu trop de temps pour le scénario parfait. Les Bruins de Boston ont gâché cette belle sortie du numéro 34 en l’emportant 3 à 2 en prolongation, au Centre Bell. 

« C’est assez cool, a dit Allen au sujet de l’ovation reçue par les fidèles de l’équipe. Je venais voir Carey [Price] quand j’avais 17 ou 18 ans. Juste de jouer pour cette équipe, c’est un honneur. J’aurais aimé mieux gagner, mais c’était unique de vivre un moment comme ça. » 

Encore Marchand

Brad Marchand a marqué son deuxième but du match lors de la période à trois contre trois. Il a déjoué Allen d’une jolie feinte pour inscrire son 27e filet de la saison. Sur ce jeu, Cole Caufield a manqué sa passe en territoire adverse en direction de Nick Suzuki, Jeff Petry s’était déjà trop aventuré en fond de territoire et Suzuki n’a pas patiné avec assez d’ardeur pour revenir dans l’action. 

« Il avait sorti la mitaine en exagérant un peu contre moi en fin de deuxième période, a rappelé Marchand. J’étais encore plus heureux de le déjouer en prolongation. »

Marchand a touché la cible pour une 17e fois en prolongation depuis ses débuts dans la LNH. Il partage le quatrième rang de l’histoire à ce chapitre avec Ilya Kovalchuk. 

Pas de nervosité

À son troisième départ depuis son retour d’une blessure au bas du corps qui l’a forcé à s’absenter pour deux mois, Allen a logiquement reçu le titre de deuxième étoile de la soirée. Il a stoppé 43 tirs. 

Marchand et Connor Clifton, l’auteur du but égalisateur, ont reçu les deux autres étoiles. 

Les Oilers et les Maple Leafs ont choisi de poursuivre l’aventure avec les mêmes gardiens. Ken Holland et Kyle Dubas auraient probablement eu intérêt à courtiser Kent Hughes pour acquérir un gardien d’expérience comme Allen. 

Cette possibilité de partir de Montréal n’a toutefois jamais effleuré l’esprit du sympathique gardien de 31 ans. 

« Je n’ai jamais eu de stress même si nous avions quatre gardiens au sein de la formation [Allen, Samuel Montembeault, Andrew Hammond et Price]. Carey devrait revenir bientôt. Sam a aussi fait un bon boulot. J’étais confiant, je ne voulais pas me faire échanger. Je suis heureux de rester ici. »

Hammond est finalement celui qui a fait ses valises pour le New Jersey.​ 

+
Allen
Jake Allen a signé une victoire et il a perdu deux matchs en prolongation depuis son retour au jeu Il était clairement le meilleur joueur des siens face aux Bruins
-
Suzuki
Nick Suzuki a connu un rare match ordinaire Il a mal paru sur le but gagnant en prolongation, il na pas décoché un seul tir et il a gagné seulement 25 de ses mises en jeu
P
3
2
Première période
1-Bos: Brad Marchand (26)
(Haula, Clifton)9:21
Punitions: Romanov (Mon) 0:55, Marchand (Bos) 7:08, Savard (Mon) 13:54
Deuxième période
2-Mon: David Savard (2)
(Romanov, Byron)8:49
Punitions: Grzelcyk (Bos) 13:59, Romanov (Mon) 19:19
Troisième période
3-Mon: Joel Armia (4)
(Sans aide)DN-1:13
4-Bos: Connor Clifton (2)
(Smith, Coyle)17:01
Punitions: Caufield (Mon) 9:59, McAvoy (Bos) 19:42, Evans (Mon) 19:42
Prolongation
5-Bos: Brad Marchand (27)(Haula)0:34
Punitions: Aucune punition
Tirs au but
Boston 14 - 14 - 17 - 1 - 46Montreal 8 - 15 - 5 - 0 - 28
Gardiens:
Bos: Jeremy Swayman (G, 18-8-3) Mon: Jake Allen (PP, 6-16-4)
Avantages numériques:
Bos: 0 en 4, Mon: 0 en 2
Arbitres:
Michael Markovic, Ghislain Hébert
Juges de lignes:
Shandor Alphonso, Michel Cormier
ASSISTANCE:
20 922
Brad Marchand
Jake Allen
★★
Connor Clifton
★★★

Ce qu’on a remarqué...

Le retour de Dauphin

Avec le départ d’Artturi Lehkonen pour Denver, Laurent Dauphin a retrouvé une place parmi les 12 attaquants de l’équipe. Dans les gradins lors de la victoire de 5 à 1 contre les Sénateurs, samedi, à Montréal, Dauphin a patiné au centre de Rem Pitlick et Mike Hoffman face aux Bruins.  

Le 64 en confiance

Corey Schueneman n’a pas juste l’intention de s’établir comme un défenseur régulier dans la LNH. Il prend aussi tous les moyens pour y arriver. Le numéro 64 a joué un autre très bon match contre la bande à David Pastrnak avec un temps de jeu de 18 min 57 s. En troisième période, il a réalisé une belle incursion en zone ennemie et il a décoché un tir directement sur le poteau. Un jeu digne d’un joueur en confiance. 

Savard marque à son retour

En théorie, David Savard devait revenir au jeu, jeudi, contre Ben Chiarot et les Panthers de la Floride. Avec le départ de Brett Kulak pour Edmonton, Savard a finalement renoué avec l’action un peu plus rapidement. De retour au jeu après une absence de 20 matchs en raison d’une blessure à une cheville, il a marqué son deuxième but de la saison. Il a surpris Jeremy Swayman d’un tir du revers dans le haut du filet. 

Une 18e victoire

Jeremy Swayman ou Linus Ullmark ? Bruce Cassidy n’a probablement pas encore fait son choix pour son gardien de confiance en séries. Swayman a de bons chiffres avec une moyenne de 2,09 et un taux d’efficacité de ,925.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.