/finance/pme
Navigation

Un monsieur Net qui peut aider la planète

Brain Wash propose des capsules biodégradables et exemptes de produits chimiques nocifs

Robert Corbin
Photo d'archives, Chantal Poirier Robert Corbin, fondateur de Brain Wash.

Coup d'oeil sur cet article

Une nouvelle marque québécoise de produits nettoyants écologiques vient de faire son apparition sur les tablettes des épiceries. 

Brain Wash se distingue par son concept novateur : il s’agit de capsules hydrosolubles contenant le produit nettoyant concentré qui sont vendues avec une bouteille réutilisable. Il ne reste plus qu’à ajouter de l’eau pour obtenir une solution nettoyante efficace.  

« Près de 95 % du contenu d’une bouteille de nettoyant est constitué uniquement d’eau, ce que l’on a tous à la maison, explique Robert Corbin, fondateur de la marque. Avec Brain Wash, on a voulu repenser la façon de nettoyer tout en consommant moins de plastique. Nos bouteilles peuvent être utilisées maintes et maintes fois. Il suffit de la remplir avec une nouvelle capsule et de l’eau et de brasser pendant quelques minutes pour avoir un nettoyant hautement performant. On élimine ainsi des tonnes de plastique à usage unique. » 

Poussé par son fils

C’est une demande de son fils Henry qui a incité Robert Corbin à créer Brain Wash. Du haut de ses quatre ans, il lui a demandé d’en faire plus pour la planète. 

« Il y a deux ans, on m’avait offert l’opportunité de développer des produits nettoyants, ce qui ne m’attirait pas trop. Il a fallu le commentaire de mon fils pour me décider à aller de l’avant », raconte celui qui est aussi président de Fluide Distribution, une firme-conseil en commercialisation auprès de marques performantes. 

Il s’est entouré de différents partenaires pour le développement du produit et la création de l’identité de marque.

« J’ai préféré conserver une structure d’entreprise mince en travaillant avec les meilleurs joueurs de l’industrie. Cela m’a permis d’aller plus vite et de conserver des prix compétitifs », explique Robert Corbin qui sous-traite la production de ses nettoyants. 

Pour respecter la demande de son fils, il a fait en sorte que les nettoyants soient biodégradables et exempts de produits chimiques nocifs pour la santé, tels que javellisant, ammoniac, phosphates, parabène et pesticides. Ils sont certifiés Green Seal, un label qui garantit aux consommateurs d’avoir un produit écologique entre les mains. 

« Nos produits ont une odeur agréable, nettoient bien et sont bons pour la planète », lance-t-il.

D’autres produits à venir

La gamme Brain Wash, qui comprend un nettoyant à vitres, un nettoyant pour salle de bain et un tout usage, est maintenant en vente dans toutes les épiceries Metro du Québec. Elle sera éventuellement disponible dans d’autres bannières d’épiceries et de pharmacies ainsi que dans de grandes surfaces, des négociations étant en cours. 

Il est également possible de se les procurer sur la boutique en ligne de Brain Wash. 

« On mise d’abord et avant tout sur le commerce de détail pour se faire connaître. Les consommateurs pourront ensuite acheter directement sur notre site à leur guise », explique Robert Corbin. 

Celui-ci mijote déjà le lancement d’autres produits présentés sous la forme de capsules ultra concentrées. 

« C’est un concept qui est très porteur dans différents domaines. On est en train de développer plusieurs formulations, dont un désinfectant et un savon à mains. On est juste au début de créer une grande famille de produits. Notre objectif, c’est de devenir le Nespresso des produits nettoyants », affirme-t-il.  

Brain Wash 

  • Date de fondation : 2021
  • Activité : fabrication de produits nettoyants
  • Actionnaire : Robert Corbin
  • Nombre d’employés : 65 (incluant ceux des différents fournisseurs)
Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.