/sports/hockey
Navigation

Andrew Hammond, une présence stabilisante pour les Devils

Andrew Hammond, une présence stabilisante pour les Devils
Ben Pelosse / JdeM

Coup d'oeil sur cet article

Le passage du gardien Andrew Hammond à Montréal aura été court, mais il lui aura permis de renouer avec la Ligue nationale de hockey, en plus d’obtenir une chance ailleurs, lui qui a été transigé aux Devils du New Jersey, lundi, lors de la date limite des transactions. 

• À lire aussi: Artturi Lehkonen: Joe Sakic heureux de sa prise

• À lire aussi: Brett Kulak «peut jouer partout», selon Ken Holland

• À lire aussi: Gorton et Hughes se prononcent sur plusieurs joueurs

Selon les propos du directeur général des «Diables» Tom Fitzgerald, l’athlète de 34 ans n’est pas seulement là pour réchauffer un siège sur le banc des siens.  

«Nous voulions avoir de la compétition à la position, avait indiqué Fitzgerald en conférence de presse, après avoir acquis l’homme masqué. Nous avons maintenant trois gars qui seront en compétition devant le filet, ce qui est important.

«Il continue de soigner une blessure, mais c’est une opportunité pour lui. Il aura l’opportunité de jouer quand il sera prêt et de s’emparer du filet et de pousser tout le monde à être à leur meilleur.»

Les Devils ont connu toute sorte d’ennuis devant leur filet en 2021-2022. Si Hammond prend part à un match, il deviendra le septième portier à enfiler les couleurs des Devils durant la présente campagne, eux qui ont aussi eu recours aux services de Mackenzie Blackwood et Jonathan Bernier, tous deux blessés, Scott Wedgewood, d’abord transigé aux Coyotes de l’Arizona, avant que ces derniers l’envoient aux Stars de Dallas, lundi, ainsi que les jeunes Nico Daws, Akira Schmid et Jon Gillies, tous venus en relève aux trois mentionnés précédemment.

Hammond pourrait d’ailleurs être d’une grande aide aux autres portiers de l’organisation, lui qui devient immédiatement le doyen du groupe.

«J’ai entendu dire que c’était une excellente personne et un bon coéquipier, a ajouté Fitzgerald. C’est un joueur plus vieux, qui aura probablement une influence apaisante. Il devrait être utile à un gars comme Nico Daws, comme mentor, et même aider Blackwood, simplement de par son expérience. 

«Il a été un gardien numéro trois pendant longtemps et il est ce genre de gars qui peut aller devant les buts et arrêter le saignement jusqu’à ce que le gardien numéro deux revienne.»

Le CH avait obtenu Hammond du Wild du Minnesota le 12 février afin de renvoyer Cayden Primeau avec le Rocket de Laval, dans la Ligue américaine, pour mieux poursuivre son développement. 

L’arrivée de Hammond permettait aussi à Jake Allen de soigner sa blessure en toute tranquillité d’esprit, lui qui est toutefois revenu au jeu depuis.

En un peu plus d’un mois dans la Belle Province, Hammond a eu la chance de disputer un premier match en près de quatre ans dans la Ligue nationale.

S’il compte 60 matchs en carrière dans le circuit Bettman, en plus d’avoir préservé une fiche de 30-15-6, une moyenne de buts accordés de 2,32 et un taux d’efficacité de ,923, c’est surtout son passage avec les Sénateurs d’Ottawa, en 2014-2015, qui a permis au «Hamburglar» d’être connu du grand public. Il avait alors maintenu une fiche de 20-1-2, une moyenne de buts alloués de 1,79 et son taux d’efficacité de ,941.

À VOIR AUSSI

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.