/world/guerre-en-ukraine
Navigation

L’opposition bélarusse appelle à des sanctions contre Loukachenko

L’opposition bélarusse appelle à des sanctions contre Loukachenko
AFP

Coup d'oeil sur cet article

Pavel Latouchko, figure de l’opposition bélarusse, a appelé mercredi à des sanctions contre le Bélarus aussi dures que celle visant la Russie et à des poursuites judiciaires contre son président Alexandre Loukachenko, «complice» de Vladimir Poutine dans l’invasion de l’Ukraine.  

• À lire aussi: Que faire des cadeaux de Poutine exposés à Shawinigan?

• À lire aussi: L'opposant russe Alexeï Navalny condamné à 9 ans de prison à «régime sévère»

• À lire aussi: [EN DIRECT] 27e jour de guerre en Ukraine: voici tous les derniers développements

Le président russe «Poutine a été condamné à juste titre partout dans le monde. Mais Loukachenko mérite un opprobre bien plus généralisé qu’il n’a eu jusqu’à présent», écrit M. Latouchko dans l’hebdomadaire britannique The New European.

Cet ancien ministre de la Culture, qui vit en exil à Varsovie après son limogeage pour avoir appelé publiquement à de nouvelles élections au Bélarus en 2020, a estimé que le président bélarusse était «complice» dans la guerre en Ukraine, en ayant permis à la Russie d’utiliser son territoire pour l’invasion. 

«Il a beau être le pion de Poutine, un dirigeant fantoche dans un État fantoche, c’est aussi un acteur majeur dans cette situation horrible, et il est temps que l’Occident s’en rende compte et agisse en conséquence», poursuit-il, demandant que soient infligées à la Biélorussie «les mêmes sanctions» que celles visant des intérêts russes. 

À défaut, les pays occidentaux laisseront «une faille énorme», prévient-il, en permettant de contourner les sanctions via la Biélorussie, «où les Russes ont toujours accès aux marques occidentales». 

Le Bélarus a été ciblé par des sanctions en raison notamment de son rôle dans l’attaque de l’Ukraine, moins étendues que celles visant la Russie. 

Londres a sanctionné plusieurs hauts responsables militaires et entreprises du pays, et Washington a interdit Alexandre Loukachenko d’entrée aux États-Unis, ainsi que sa femme et ses trois fils. 

Pavel Latouchko déplore aussi l’«inaction» de l’Occident après l’arrestation du journaliste d’opposition Roman Protassevitch, à la suite de l’interception de son vol Ryanair par un avion de chasse bélarusse en mai 2021, ou quand Minsk a été accusé d’organiser un afflux de migrants aux frontières de l’Union européenne. 

«Loukachenko doit être traduit en justice» devant la Cour pénale internationale, plaide-t-il. 

À VOIR AUSSI

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.