/opinion/columnists
Navigation

Jusqu'où montera Éric Duhaime?

Coup d'oeil sur cet article

Avec un récent sondage qui le place deuxième dans les intentions de vote, l’embryonnaire Parti conservateur du Québec d’Éric Duhaime possède maintenant un atout pour attirer des candidats de qualité.

Aux dépens de quel rival le parti d’Éric Duhaime s’imposera-t-il ?

Il y aura toujours des indépendantistes ardents pour lui préférer le Parti Québécois, même dans la version lilliputienne actuelle, ou des gens de gauche pour aimer Québec solidaire, mais restera-t-il encore longtemps des francophones pour voter pour le Parti libéral du Québec ?

Plusieurs des derniers francophones à s’accrocher au PLQ seront tentés par l’aventure Duhaime, plus ouvertement de droite, surtout si ce dernier s’entoure bien.

Dans ma boule de cristal, je vois le Québec extramétropolitain partagé entre la CAQ et le PCQ.

  • Écoutez la rencontre Gilles Proulx et Richard Martineau diffusée chaque jour en direct 9 h via QUB radio :

Contradictions

Éric Duhaime m’a toujours paru à l’enseigne des contradictions.

Je me rappelle avoir débattu avec lui, qui me chantait la valeur des libertés par rapport à la méchante loi 101 qui portait atteinte à ses droits individuels...

Devant un bilan on ne peut plus désarmant sur l’anglicisation systématique de Montréal, voilà que le chef du PCQ se range derrière le renforcement de la loi 101 qui ne vient pas.

Fera-t-il la girouette sur cette question au gré des retournements d’opinion ? J’en ai bien peur !

Saura-t-il ancrer fermement son parti dans la défense de l’identité ? J’en doute.

Regardez aussi la rencontre Dutrizac - Martineau sur le sujet Duhaime diffusée chaque jour en direct 11 h via QUB radio :

Nouveauté

Et dire qu’il y a peu de temps, on présentait Gabriel Nadeau-Dubois comme le petit nouveau. Eh bien, le voilà qui se fait supplanter par plus neuf que lui !

Comme chef de parti politique, Éric Duhaime sort à peine du berceau. Une part de sa popularité s’explique certainement par cette nouveauté qui séduit les analphabètes politiques.

Cependant, contre un PQ moribond et un PLQ retranché dans sa bulle « allo-anglophone » et mentalement contaminé par le virus woke, à l’instar de Québec solidaire, le PCQ d’Éric Duhaime se trouve face à un immense champ libre !

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.