/entertainment/tv
Navigation

Retraite de Pierre Bruneau: c’est la fin d’une époque

Le chef d’antenne prend sa retraite après 46 ans à TVA

Coup d'oeil sur cet article

Une importante page d’histoire de la télévision québécoise a été tournée quand Pierre Bruneau a annoncé, pendant le bulletin de nouvelles de ce soir, qu’il va prendre sa retraite après un demi-siècle de journalisme, dont 46 ans comme chef d’antenne à TVA.

• À lire aussi: Les hommages affluent après l’annonce de la retraite de Pierre Bruneau 

  • Écouter aussi Pierre Bruno en entrevue à l’émission de Philippe-Vincent Foisy diffusée chaque jour en direct 6 h via QUB radio :   

Il restera en ondes jusqu’au 16 juin, peu après avoir fêté ses 70 ans. On le reverra ensuite lors de deux rendez-vous électoraux à l’automne, puis ce sera la fin.

Le chef d’antenne lors de l’annonce de sa retraite.
Capture d'écran, TVA
Le chef d’antenne lors de l’annonce de sa retraite.

Le temps était venu, a-t-il dit à ses fidèles téléspectateurs. « J’ai le goût d’un peu d’ombre, de profiter de la vie avec Ginette et les miens. »

Il voulait arrêter, il y a quelques années, mais la pandémie et la guerre l’ont convaincu de retarder sa sortie.

« Je suis soulagé », a-t-il confié au Journal, quelques minutes après avoir livré les nouvelles du jour, aujourd'hui.

« J’ai donné ce que j’avais à donner. Les gens ont toujours été derrière moi, la preuve est que nous sommes toujours numéro 1 dans les cotes d’écoute. »

Au fil des ans, Pierre Bruneau a toujours été « amoureux » de son métier.
Photo d'archives, Pierre-Paul Poulin
Au fil des ans, Pierre Bruneau a toujours été « amoureux » de son métier.

Sa carrière, a-t-il signalé, a couvert six décennies. « J’étais là pour tous les grands événements qui ont marqué le Québec depuis l’élection du Parti Québécois en 1976 », a dit celui dont la réplique « rigueur, rigueur, rigueur », en réponse à une erreur commise par Radio-Canada lors de la soirée électorale, en 2007, est restée dans les annales.

Ginette et Pierre ont consacré une partie de leur vie à la Fondation Charles-Bruneau.
Photo d'archives, Chantal Poirier
Ginette et Pierre ont consacré une partie de leur vie à la Fondation Charles-Bruneau.

Les politiciens le saluent

Évidemment, les réactions ont fusé.

« C’est la fin d’une époque », a écrit sur Twitter le premier ministre du Canada, Justin Trudeau, en se rappelant que Pierre Bruneau l’avait « mis sur la sellette une fois ou deux ».

Le premier ministre du Québec, François Legault, la mairesse de Montréal, Valérie Plante, le maire de Québec, Bruno Marchand, et plusieurs autres politiciens ont vanté ses mérites, ce qui a fait sourire M. Bruneau.

« Pour bien faire notre métier, il faut respecter les gens qui sont assis devant nous. Même si parfois tu peux être dur, ils vont toujours revenir te voir. »

Une carrière exceptionnelle

Pierre Bruneau a commencé sa carrière de journaliste à la radio CFDA de Victoriaville, en 1972. Après un passage à la radio CJTR Trois-Rivières, il commence à travailler à CKAC Montréal de 1973 à 1980.

Il a fait son entrée à TVA (Télé-Métropole à l’époque) en 1976 comme chef d’antenne du bulletin de nouvelles.

À partir de 1978, il tient les rênes du TVA 12 h ainsi que des bulletins de 16 h 30, 17 h et 18 h, de LCN et TVA.

« Pierre, tu es un homme d’exception, respecté par tes pairs et aimé du public. Ce fut un honneur de te compter dans la grande famille de Québecor », a fort bien résumé le président et chef de la direction par intérim du Groupe TVA, Pierre Karl Péladeau. 

- Avec l’Agence QMI

Une carrière exceptionnelle       

L’animateur a remporté de nombreux prix en carrière.
Photo d'archives, Agence QMI
L’animateur a remporté de nombreux prix en carrière.
  • 23 trophées Artis       
  • Médaille du Jubilé de la Reine en 2002       
  • Décoré de l’Ordre du mérite de l’Association canadienne des radiodiffuseurs en 2003       
  • Décoré de l’Ordre national du Québec en 2008       
  • Décoré de l’Ordre du Canada en 2012       
  • Prix Raymond-Charette en 2021 pour avoir su se démarquer par la précision de sa langue, par la richesse de son vocabulaire ainsi que par la clarté de son expression.                

Son message aux auditeurs        

« Maintenant, j’aimerais prendre ces minutes qui suivent pour vous faire part d’une très grande décision. Depuis longtemps, je songe à la retraite, j’avais d’ailleurs arrêté une date il y a quelques années, mais la pandémie des deux dernières années et maintenant la guerre en Ukraine ont retardé le processus. Je sais cependant que le temps est venu. J’ai informé la direction de TVA que j’allais quitter à la fin de l’année. Je vais continuer d’animer les bulletins de 17 h et de 18 h jusqu’à l’été. Je serai là à l’automne pour le face-à-face des chefs et la soirée électorale Québec 2022. Entre-temps, ça va donner le temps et l’occasion à la direction de TVA de choisir la personne qu’elle souhaite voir me remplacer. Il y a une très belle relève dans notre équipe.

J’ai toujours la passion du métier. Venir au boulot n’a jamais été une corvée pour moi. Au contraire, c’est un plaisir quotidien, mais après 45 ans sous les projecteurs de TVA, 50 ans de journalisme, j’ai le goût d’un peu d’ombre, de profiter de la vie avec Ginette et les miens. J’ai la santé et plus encore, j’ai le bonheur tout simple dans ma vie... »

– Pierre Bruneau


Lisez la biographie de Pierre Bruneau «Même heure, même poste»

Photo courtoisie
Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.