/news/politics
Navigation

Tramway à Québec: Hamad et Maltais pressent Québec de s’entendre avec le maire

Coup d'oeil sur cet article

Deux anciens ministres responsables de la Capitale-Nationale, un libéral et une péquiste, pressent Québec de s’asseoir avec le maire Bruno Marchand pour régler une bonne fois pour tout le dossier du tramway. 

• À lire aussi: Saga du tramway: les maires du Québec appuient Bruno Marchand

• À lire aussi: Le projet de tramway de Québec doit être «bonifié», dit Legault

En entrevue à TVA Québec, Sam Hamad et Agnès Maltais ont tous deux regretté la récente tournure des évènements, qu’ils jugent «inacceptables».

«Ce n’est pas bon pour la région, ce n’est pas bon pour les citoyens de Québec et j’invite les deux partis à trouver des solutions rapidement parce que c’est inacceptable, une chicane comme ça», a déploré Sam Hamad qui fut ministre responsable de la région de 2003 à 2005, sous Jean Charest, puis de 2014 à 2016.

Agnès Maltais, qui a occupé le même poste sous Pauline Marois, a quant à elle saisi au bond une déclaration du ministre caquiste des Transports, François Bonnardel, jeudi, pour l’inviter à s’asseoir avec les représentants de la Ville.

«J’écoutais M. Bonnardel dire: on le veut le projet. Bien si vous le voulez, assoyez-vous ensemble et réglez le problème! Il est temps que ça aille de l’avant, on ne peut pas accepter qu’une chicane entre deux niveaux de gouvernement empêche un tel projet d’aller de l’avant», a-t-elle lancé.

Refusant d’appuyer la mise en place d’une voie partagée sur le boulevard René-Lévesque, une solution avancée par la Ville de Québec pour sauver plus d’arbres aux abords du tracé du tramway, le gouvernement caquiste a mené une charge contre Bruno Marchand mercredi.

Ce dernier a répliqué en dénonçant le ton du gouvernement de la CAQ, qui selon lui mène «une attaque en règle contre la Ville de Québec».

À voir aussi 

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.