/lifestyle/books
Navigation

Être orphelin dans l’entre-deux-guerres

Le gosse
Photo courtoisie

Coup d'oeil sur cet article

Pour son 15e roman, l’écrivaine française Véronique Olmi a choisi de raconter le parcours d’un titi parisien confié aux bons soins de l’État.

Né à Paris pendant l’été 1919, Joseph n’a pas eu la chance de connaître son père, emporté très tôt par la grippe espagnole. Mais il a sa mère Colette et sa grand-mère Florentine, et ensemble, on ne peut pas dire qu’ils soient malheureux ! Travaillant dans un atelier de plumasserie, Colette gagne juste assez pour leur permettre de vivre confortablement dans un petit appartement avec cour non loin de la Bastille. 

C’est l’arrivée d’un certain Augustin qui changera tout. Après être tombée amoureuse puis enceinte de lui, Colette décidera de faire appel à une faiseuse d’ange. Et hélas, elle en mourra, vidée de son sang.  

À partir de là, la vie de Joseph n’aura vraiment plus rien de magique. 

Seul contre tous

Au début, il pourra continuer à habiter avec sa grand-mère, même si cette dernière semble souffrir de plus en plus souvent d’absences. Alors fatalement arrivera le jour où elle sera emmenée à l’asile et où Joseph n’aura plus personne pour s’occuper de lui. Résultat des courses ? Il sera confié aux bons soins de l’Assistance publique. 

Tout comme Colson Whitehead l’a fait il y a deux ans avec Nickel Boys, Véronique Olmi se servira de la littérature pour dénoncer les sévices dont plusieurs enfants ont autrefois été victimes. Car, en devenant pupille de l’État à l’âge de sept ans, Joseph sera entre autres envoyé à la colonie agricole et pénitentiaire de Mettray, aujourd’hui considérée comme l’ancêtre des bagnes pour mineurs. 

Une lecture qui fait mal, surtout si on est parent.

À LIRE AUSSI CETTE SEMAINE 

Bass Rock

Le gosse
Photo courtoisie

Bass Rock est un îlot écossais de la mer du Nord situé au large de la ville de North Berwick. C’est là qu’au fil des siècles, plusieurs villageoises ont été accusées de sorcellerie avant d’être brûlées vives. Dans ce roman choral, on suivra ainsi l’histoire de trois femmes : celle de la jeune Sarah, qui passera à deux doigts de finir sur un bûcher, celle de Ruth, l’épouse malheureuse d’un vétéran de la Deuxième Guerre, et celle de Viviane, l’une de ses descendantes. Divertissant et parfois touchant.  

Le chant des ténèbres

Le gosse
Photo courtoisie

Dans ce 23e opus qui lui est consacré, John Rebus aura sans doute à mener l’une des enquêtes les plus difficiles de sa carrière. Keith, le conjoint de sa fille Samantha, semble avoir pris la poudre d’escampette. Le couple traversait une mauvaise passe, certes, mais de là à partir sans emporter le moindre effet personnel ? Oui, il y a de quoi se poser certaines questions... Sans être le plus captivant de la série, un bon polar.

L’incroyable histoire de la cuisine

Le gosse
Photo courtoisie

Couvrir 500 siècles d’histoire en moins de 240 pages ? Le tandem Douay-Simmat a relevé le défi haut la main avec cette bande dessinée qui raconte de façon très accessible – et avec beaucoup d’humour – toute l’évolution de la cuisine, depuis l’époque des hommes des cavernes jusqu’à aujourd’hui. Un vrai coup de cœur. 

J’élève mon enfant

Le gosse
Photo courtoisie

Malheureusement, aucun enfant ne vient au monde avec un mode d’emploi parfaitement détaillé. L’édition 2022 de ce grand classique est donc justement là pour épauler tous les nouveaux parents qui ne savent pas trop comment s’y prendre pour faire la toilette de bébé, bien le nourrir au fil des mois, le soigner ou l’aider à mieux dormir. Une bible.  

Frissons garantis 

Le gosse
Photo courtoisie

La médium

Avec un mari décédé dans les attentats du 11 septembre 2001 et une grande fille qui gît depuis trois ans dans le coma à l’hôpital Mount Sinaï, Kit Capriol se demande chaque mois comment elle va réussir à payer factures médicales et emprunt hypothécaire – elle possède un appartement dans le nord de Manhattan. Car il faut le dire, ce n’est pas avec sa maigre carrière de comédienne qu’elle risque de mettre un peu de beurre dans ses épinards...

Pour ne pas crouler sous les dettes, Kit a donc commencé à exercer en parallèle un tout autre boulot : celui de médium.

Esprit, es-tu là ? 

Parcourant quotidiennement les notices nécrologiques du New York Times, Kit propose aux familles endeuillées d’entrer en contact avec leurs disparus. Un peu macabre, c’est vrai, mais grâce à son écoute et à sa bienveillance, elle apporte réellement soutien et réconfort aux personnes qui viennent la consulter. Alors de là à parler d’arnaque, il y a de la marge. Hélas, ça n’empêchera pas deux inspecteurs travaillant à la répression des fraudes de vouloir coincer Kit à tout prix.

Flirtant parfois avec le surnaturel, un roman noir bien rythmé, mais qui manque quand même un peu d’originalité. 

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.