/entertainment/movies
Navigation

«Dune» de Denis Villeneuve récolte six Oscars

Un incident opposant Will Smith et Chris Rock vient toutefois assombrir un gala plutôt tranquille...

US-94TH-ANNUAL-ACADEMY-AWARDS---PRESS-ROOM
Photo AFP Les artisans des effets spéciaux de Dune, Brian Connor, Paul Lambert, Gerard Nefzerin et Tristan Myles, ont remporté l’Oscar des meilleurs effets visuels.

Coup d'oeil sur cet article

Dune de Denis Villeneuve avec Timothée Chalamet et Zendaya a récolté six statuettes lors de la 94e édition des Oscars qui s’est tenue hier à Los Angeles, cérémonie assombrie par le coup d’éclat de Will Smith. 

• À lire aussi: Will Smith frappe Chris Rock aux Oscars

• À lire aussi: Les looks les plus marquants du tapis rouge des Oscars 2022

Dune de Denis Villeneuve a obtenu six des prestigieuses statuettes, dont celle de la meilleure direction artistique remise à Patrice Vermette, nommé à deux reprises précédentes pour Victoria : les jeunes années d’une reine de Jean-Marc Vallée et L’arrivée de Denis Villeneuve. Hans Zimmer a reçu, avec la trame sonore du long métrage, le deuxième Oscar de sa carrière. Dune, en lice pour dix prix, a également été salué par l’Académie dans les catégories de la direction de la photographie de Greig Fraser, du meilleur son, du meilleur montage, des meilleurs effets visuels dominant ainsi les catégories techniques. Les costumes et le scénario adapté lui ont échappé, les membres de l’Académie lui préférant Cruella et CODA.  

Denis Villeneuve et Tanya Lapointe sur le tapis rouge des Oscars.
Photo AFP
Denis Villeneuve et Tanya Lapointe sur le tapis rouge des Oscars.
  •  Écoutez Maxime Demers, journaliste culturel au Journal de Montréal et au Journal de Québec au micro de Sophie Durocher sur QUB radio : 

La violence de Will Smith 

La soirée a dégénéré lorsque Chris Rock, monté sur scène pour présenter un prix, a commencé à plaisanter sur le crâne rasé de Jada Pinkett-Smith, épouse de Will Smith, qui souffre d’alopécie, en la surnommant GI Jane. Visiblement, l’actrice n’a pas apprécié, pas plus que Will Smith qui s’est levé, est monté sur scène et a frappé Chris Rock. Il lui aurait alors dit : « Garde le nom de ma femme hors de ta putain de bouche » à deux reprises. L’échange verbal a été censuré lors de sa retransmission à la télévision. 

Le Dolby Theatre est devenu entièrement silencieux, Chris Rock concluant par un « ceci était la plus grande nuit dans l’histoire de la télévision » avant que Sean Combs ne prenne le relais des présentations et que la retransmission ne cède la place à la publicité. 

Will Smith était en larmes après l’incident l’opposant à Chris Rock.
Photo AFP
Will Smith était en larmes après l’incident l’opposant à Chris Rock.

Selon des témoins dans la salle qui ont parlé au magazine Variety, Denzel Washington est allé parler à Will Smith pendant la pause publicitaire, lui expliquant que « le diable vient lorsque tu es à ton plus haut. Fais attention. » Le producteur des Oscars, Will Packer, serait également allé discuter avec l’acteur. 

Will Smith, qui a obtenu la statuette du meilleur acteur pour son rôle dans King Richard - Au-delà du jeu est arrivé sur scène en larmes, visiblement encore secoué par l’incident. Lors de son discours, particulièrement émotif et décousu, il en a profité pour présenter ses excuses à l’Académie et au public, indiquant également que « Richard Williams était un ardent défenseur de sa famille. » 

Déceptions et surprise 

Le pouvoir du chien, coproduit par Roger Frappier et réalisé par Jane Campion, était le grand favori de cette soirée avec ses 12 nominations. La cinéaste a obtenu l’Oscar de la meilleure réalisation et, à la surprise générale, c’est CODA, adaptation de La famille Bélier qui a été sacré meilleur film. 

Sans surprise, Encanto des studios Disney est reparti avec le trophée du meilleur film d’animation tandis que Conduis mon char de Ryusuke Hamaguchi a récolté celui du meilleur film international. Kenneth Branagh a reçu l’Oscar du meilleur scénario original pour son magnifique Belfast

Animée pour la première fois de son histoire par trois femmes, Regina Hall, Amy Schumer et Wanda Sykes, la soirée a été menée tambour battant pendant la première heure. Le coup d’envoi a été donné par Venus et Serena Williams qui ont présenté Beyoncé chantant Be Alive du film King Richard - Au-delà du jeu sur une scène installée dans les courts de tennis de Compton où s’entraînaient les championnes. Les Oscars techniques ont ainsi été remis en avance, leur attribution étant révélée au moyen de montages présentés pendant la remise des prix. 

Dans un souci de dynamisation et de rajeunissement de l’événement, une nouvelle catégorie non officielle, le « Oscars Fan Favorite » — le film favori des fans — a été inaugurée via le réseau social Twitter, les cinéphiles pouvant voter en ligne pour leur coup de cœur de l’année qui a été Army of the Dead de Zack Snyder. Billie Eilish est également montée sur la scène du Dolby Theatre pour interpréter la chanson éponyme de Mourir peut attendre qui a remporté le trophée. 

Les stars ont été nombreuses à arborer un ruban bleu, couleur de l’Agence des Nations Unies pour les réfugiés, en solidarité avec les Ukrainiens qui fuient leur pays, et l’Académie a fait observer une minute de silence en soutien à l’Ukraine. 

LES SURPRISES   

Un Oscar québécois  

Patrice Vermette
Photo AFP
Patrice Vermette

La troisième fois aura été la bonne pour le directeur artistique Patrice Vermette. Après avoir été nommé à deux reprises dans le passé (en 2010 pour The Young Victoria et en 2017 pour L’arrivée), le Québécois a raflé l’Oscar de la meilleure direction artistique pour son travail dans le film de science-fiction Dune, de Denis Villeneuve. En allant cueillir sa statuette sur scène, Vermette a évidemment remercié Villeneuve de « nous permettre de rêver ». Mais il a aussi eu une pensée pour le regretté cinéaste Jean-Marc Vallée, avec qui il a travaillé à plusieurs reprises dans le passé. « Merci à toi, Jean-Marc Vallée, mon ami », a-t-il lancé en regardant vers le ciel.  

Troy Kotsur  

US-94TH-ANNUAL-ACADEMY-AWARDS---PRESS-ROOM
Photo AFP

Moment historique : l’Américain Troy Kotsur est devenu le premier acteur sourd à remporter un Oscar grâce à son rôle dans CODA, remake hollywoodien du film français La famille Bélier. Après avoir eu droit à des applaudissements de la salle en langue des signes, le comédien de 53 ans a livré un discours émouvant, dédiant son prix à l’ensemble de la communauté sourde. Rappelons que Marlee Matlin, sa partenaire de jeu dans CODA, avait elle aussi marqué l’histoire en 1987, en devenant la première actrice sourde à remporter un Oscar.

- Maxime Demers, Le Journal de Montréal

ILS ONT MORDU LA POUSSIÈRE   

Judi Dench  

US-94TH-ANNUAL-ACADEMY-AWARDS---PRESS-ROOM
Photo AFP

À 87 ans, la grande actrice britannique Judi Dench semblait en bonne position pour remporter le second Oscar de sa carrière pour son rôle dans Belfast, le drame biographique de Kenneth Branagh. Mais les membres de l’Académie lui ont finalement préféré l’actrice et chanteuse Ariana DeBose, une des grandes révélations du West Side Story de Steven Spielberg. Judi Dench en était à sa huitième nomination aux Oscars. Elle a gagné le prix de la meilleure actrice de soutien de 1999 pour Shakespeare in Love.

Le pouvoir du chien  

Jane Campion
Photo AFP
Jane Campion

Soirée décevante pour le drame Le pouvoir du chien, qui a dû se contenter d’un seul prix (meilleure réalisation) alors qu’il était en lice pour 12 prix. Le drame de Jane Campion s’est notamment fait damer le pion par CODA dans les catégories du meilleur film et du meilleur scénario adapté. Autre grand perdant : la comédie satirique Don’t Look Up : déni cosmique, qui n’a récolté aucun prix malgré quatre nominations. 

- Maxime Demers, Le Journal de Montréal

LES GAGNANTS des Oscars 2022   

  • Meilleur film
    CODA  
  • Meilleure réalisation
    Jane Campion (Le pouvoir du chien)  
  • Meilleur acteur
    Will Smith (King Richard)  
  • Meilleure actrice
    Jessica Chastain (Dans les yeux de Tammy Faye)  
  • Meilleur acteur de soutien
    Troy Kotsur (CODA)       
  • Meilleure actrice de soutien
    Ariana DeBose (West Side Story)       
  • Meilleur film international
    Conduis mon char  
  • Meilleur film d’animation
    Encanto  
  • Meilleure bande originale
    Dune  
  • Meilleure chanson originale
    Mourir peut attendre  
  • Meilleur court métrage d’animation
    The Windshield Wiper  
  • Meilleur film documentaire
    Summer of Soul  
  • Meilleur court métrage de fiction
    The Long Goodbye  
  • Meilleure direction artistique
    Patrice Vermette (Dune)  
  • Meilleur scénario original
    Belfast  
  • Meilleur scénario adapté
    CODA  
  • Meilleure direction de la photographie
    Dune  
  • Meilleurs effets visuels
    Dune  
  • Meilleur montage
    Dune   

  

  •  Écoutez la chronique culturelle d'Anaïs Guertin-Lacroix sur QUB radio:   

À VOIR AUSSI  

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.