/portemonnaie
Navigation

5 trucs pour déjouer l'inflation de la blogueuse derrière Vivre avec moins

5 trucs pour déjouer l'inflation de la blogueuse derrière Vivre avec moins
Crédit LPM Studio et courtoisie, Photomontage Marilyne Houde

Coup d'oeil sur cet article

Pas facile de déjouer l'inflation qui se fait sentir dans nos moindres dépenses de tous les jours. La blogueuse Vicky Payeur, derrière le blogue Vivre avec moins, en est bien consciente, et nous partage 5 trucs simples et accessibles pour déjouer l'inflation au quotidien. 

• À lire aussi: 500$ pour contrer l’inflation: ça représente quoi, concrètement, dans nos poches?

• À lire aussi: Budget: voici ce que Québec pourrait faire pour atténuer les impacts de l’inflation

S’en tenir à une seule épicerie  

Il peut être tentant de visiter plusieurs épiceries pour profiter des soldes que chacune propose, mais il faut éviter à tout prix de le faire, soutient Vicky Payeur. 

«En allant dans plusieurs bannières, ça augmente les chances de faire des achats spontanés comme les différents commerces n’ont pas nécessairement tous les mêmes produits», prévient-elle. La facture peut grimper rapidement en ajoutant un, deux ou même trois produits qui ne se trouvent pas sur notre liste, même s’ils sont en spécial. 

Les rabais sont cycliques, rappelle la blogueuse. Un produit qui se vend au prix régulier ou qui est en promo dans une épicerie qu’on ne planifie pas de visiter aujourd’hui sera en spécial dans une, deux ou trois semaines. 

Optimiser ses déplacements  

Si c’est vrai pour l’épicerie, c’est vrai pour tous les déplacements. Celle qui est également l’auteure du livre Vivre avec moins: pour faire place à l’essentiel optimise toujours ses trajets en voiture en faisant toutes ses commissions en même temps et, le plus possible, au même endroit pour réduire l’utilisation inutile de son véhicule.

• À lire aussi: Crédit d’impôt de 500$: des réponses à toutes vos questions 

Et, lorsque la météo le permet, elle privilégie les déplacements à vélo ou la marche. Et pour les résidents des grands centres, le transport en commun se révèle plutôt pratique pour les jours de pluie ou l’hiver. 

En mettant ces conseils en pratique, Vicky Payeur estime qu’il ne lui en coûte que 40$ d’essence par mois! 

Consulter les circulaires et s’en inspirer  

Eh oui, les circulaires demeurent «un outil essentiel pour profiter des meilleures promotions», indique la blogueuse. 

«Chaque semaine, je fais un tour d’horizon des différentes circulaires. Je regarde quels sont les prix d’une place à l’autre et j’évalue quelle épicerie en vaut le plus la peine durant cette semaine-là selon mes habitudes alimentaires», poursuit-elle. 

5 trucs pour déjouer l'inflation de la blogueuse derrière Vivre avec moins
Photo courtoisie

Mais ne vous en faites pas si vous ne recevez pas le Publisac : vous pouvez consultez les circulaires de l’ensemble des commerces de la province en ligne. Des applications comme FoodHero ou Flashfood, qui permettent d’acheter des aliments approchant de leur date de péremption en liquidation, peuvent aussi se révéler utiles. 

L’idée, c’est d’acheter le plus possible les produits en solde. Vicky Payeur base d’ailleurs son menu de la semaine sur les spéciaux, ce qui l’aide à réduire sa facture d’épicerie. 

«Si le brocoli est en spécial, une journée je vais faire un potage de brocoli, puis la suivante je vais cuisiner un sauté tofu ou bœuf et brocoli asiatique. Je m’inspire vraiment des prix en circulaire pour construire mon menu», illustre-t-elle. 

Minimiser le gaspillage alimentaire  

Une famille gaspille environ 1100$ de nourriture chaque année, selon Recyc-Québec. «C’est fou! Ça représente des belles vacances d’été, par exemple. Le gaspillage alimentaire est donc à minimiser le plus possible», s’indigne Vicky Payeur. 

Une fois les aliments achetés, donc, il faut les gérer rendu à la maison. La blogueuse y arrive en ne cuisinant qu’avec les aliments qu’elle a sous la main. Il manque un ingrédient pour une recette? Pas question de sortir l’acheter! Elle préfère plutôt réfléchir à une alternative, ou encore taper sur un moteur de recherche: «Comment remplacer X ingrédient». 

«Quand on jette des aliments à la poubelle, il faut se rappeler que c’est de l’argent qu’on jette à la poubelle directement», note-t-elle. 

Changer de vision en matière de dépenses  

Ça peut sembler ambitieux comme astuce, mais il s’agit simplement de penser à des alternatives de dépenses pour ce que l’on veut acheter. 

Vicky Payeur utilise l’exemple du vélo pour illustrer ce conseil : on peut acheter un vélo neuf de course super sophistiqué à 5000$, comme on peut s’en procurer un plus d’entrée de gamme à 500$. Mais le vélo seconde main que l’on retrouve sur les Kijiji et Marketplace de ce monde peut très bien faire l’affaire, dit-elle. 

Et pour le souper entre amis, plutôt que de consacrer 100$ de son budget à une sortie au resto, pourquoi ne pas opter pour un potluck, où chacun amène un plat à partager? «Ça coûte environ 100$ à la gang plutôt qu’à chacune des personnes présentes», souligne-t-elle. 

• À lire aussi: L’inflation augmente à 5,7% en février au Canada, un record depuis 1991

D’ailleurs, les soirées jeux de société, faire une marche en ville ou encore partir en randonnée sur un sentier sont d’autres moyens de passer du temps de qualité sans dépenser un sou. 

«Je continue quand même d’avoir une vie sociale et de faire des sorties, mais plutôt que de faire un loisir qui va être payant, on choisit une activité gratuite. Il y a toujours moyen de continuer de vivre normalement tout en réduisant ses dépenses», explique la blogueuse. 

Dans tout ça, la recette du succès pour Vicky Payeur, ce qui lui permet d’affirmer que l’inflation n’a eu qu’un effet minimal sur son portefeuille, consiste à vivre en dessous de ses moyens (et d’appliquer les conseils indiqués ici!). 

«En achetant moins de produits et de services, ça réduit les occasions de payer davantage en lien avec l’augmentation des prix», résume-t-elle. 

*   

À voir aussi   

Suivez-nous sur
les réseaux sociaux
Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.