/entertainment/movies
Navigation

La police était «prête à arrêter» Will Smith après sa gifle aux Oscars

La police était «prête à arrêter» Will Smith après sa gifle aux Oscars
AFP

Coup d'oeil sur cet article

La police était prête à arrêter Will Smith après que l’acteur a giflé l’humoriste Chris Rock sur la scène des Oscars, a affirmé jeudi le producteur de la cérémonie. 

• À lire aussi: L’échec de Will Smith

• À lire aussi: L'Académie a demandé à Will Smith de quitter la cérémonie, mais il a refusé

• À lire aussi: Nouvelle vidéo virale: Jada Pinkett Smith aurait éclaté de rire après la gifle

Le producteur Will Packer était présent aux côtés de Chris Rock lorsque des policiers sont venus parler à ce dernier après l’incident. «Nous sommes prêts à aller le chercher tout de suite, vous pouvez porter plainte, nous pouvons l’arrêter», ont-ils dit à l’humoriste, a raconté Will Packer à la chaine de télévision ABC.

Selon lui, Chris Rock ne voulait pas en arriver là. Lorsque les policiers ont fini d’expliquer les choix qui s’offraient à lui et ont demandé «Voulez-vous que nous agissions d’une manière ou d’une autre ?», il a répondu «non», a poursuivi le producteur.

Dès dimanche soir, la police de Los Angeles avait fait savoir que Chris Rock avait refusé de porter plainte et qu’aucune poursuite n’était engagée à ce stade.

C’est une plaisanterie de Chris Rock sur le crâne rasé de son épouse Jada Pinkett Smith, atteinte d’alopécie -- une maladie provoquant une importante chute de cheveux, dont elle a révélé souffrir voici quelques années -- qui avait déclenché l’esclandre dimanche soir.

Will Smith était soudainement monté sur scène et avait giflé Chris Rock sous l’œil médusé des célébrités et des téléspectateurs.

L’artiste de 53 ans, récompensé peu après l’incident par l’Oscar du meilleur acteur pour son rôle dans «La Méthode Williams», a depuis lors présenté des excuses publiques à Chris Rock et à l’Académie des Oscars.

Cette dernière a entamé une procédure disciplinaire à son encontre et doit de nouveau se réunir le 18 avril pour décider d’éventuelles sanctions.

L’Académie des Oscars a assuré qu’il avait été demandé à Will Smith de quitter la soirée des Oscars après la gifle — sans préciser toutefois par qui et dans quel cadre — mais que l’acteur avait refusé.

Dans le bref extrait de son interview à ABC, qui doit être diffusée en intégralité vendredi, Will Packer a assuré pour sa part ne pas avoir parlé à Will Smith.

Chris Rock s’est pour la première fois exprimé publiquement sur le sujet mercredi soir, peu après son arrivée sur scène pour un spectacle à Boston.

«Je suis encore en train de digérer ce qui s’est passé. Donc, à un moment donné, je vais parler de ce truc. Et ce sera sérieux et drôle», a-t-il dit.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.