/world/usa
Navigation

États-Unis: des fœtus retrouvés dans l’ancienne résidence d’une personne anti-avortement

Bloc Police
Photo Agence QMI

Coup d'oeil sur cet article

Des policiers ont assisté à une scène macabre dans le sud-est de Washington D.C., mercredi, après la découverte de cinq fœtus qui auraient été retrouvés dans l’ancienne résidence privée d’une personne qui est opposée à l’avortement.

Les fœtus ont été découverts le jour même de la tombée des accusations de neuf personnes en lien avec le blocage d’une clinique d’avortement en 2020.

Selon des informations rapportées par le Washington Post, ils auraient été retrouvés dans une maison où avait résidé Lauren Handy, l’une des accusées dans le dossier. Elle et huit autres personnes font face à des accusations civiles en lien avec la loi sur la liberté d’accès aux entrées des cliniques.

C’est aux alentours de 12h30, mercredi, que les forces de l’ordre ont été appelées à enquêter sur la présence potentielle de produits biochimiques dangereux dans la résidence située sur la 6e rue.

Les items retrouvés étaient des fœtus avortés selon les règles de la loi fédérale, a indiqué le chef adjoint de la police de D.C. lors d’un point de presse.

«Il ne semble pas y avoir quoi que ce soit de nature criminelle à ce sujet, à l’exception de la façon dont ils se sont retrouvés dans cette maison», a-t-il également mentionné, sans toutefois préciser si c’était bel et bien la résidence de Lauren Handy.

Les autorités tentent toujours de savoir comment les fœtus se sont retrouvés à cet endroit.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.