/travel/destinations/quebec
Navigation

Chutes et pleine nature à Saint-Jérôme

Chutes Wilson
Photo courtoisie, Hoan Luong Rappelant certaines rivières sauvages inaccessibles, les chutes Wilson ne sont qu’à 20 minutes de marche.

Coup d'oeil sur cet article

Quand on roule sur l’A15, à la hauteur de Saint-Jérôme, on ne se doute pas qu’une agréable marche sous des pins majestueux, le long de la rivière du Nord, mène à des chutes qu’on prend plaisir à contempler. 

Il s’agit des chutes Wilson, rappelant certaines rivières sauvages inaccessibles. C’est l’un des attraits du parc régional de la Rivière-du-Nord. 

Dire qu’on y accède à pied en seulement 20 minutes. Début avril, il peut y avoir encore de la neige sur les sentiers. Il faut donc se chausser en conséquence. 

Détours et découvertes

Le sentier des Pins mène directement aux chutes, mais en passant par d’autres sentiers, on fait des découvertes. Le sentier du Colvert fait le tour d’un étang fréquenté justement par des canards colverts. 

Il est toujours plaisant d’y faire une halte pour les observer, d’autant plus qu’ils ne sont pas farouches, visiblement habitués à la présence humaine. Un peu plus loin, le sentier Marie-Victorin nous fait traverser une passerelle au cœur d’un marais. C’est plutôt inattendu comme trajet. 

L’étang, fréquenté par des canards colverts.
Photo courtoisie, Michel Bouvrette
L’étang, fréquenté par des canards colverts.

En poursuivant le parcours sur le Sentier des arts, se dresse aux abords de la rivière une dizaine de personnages en bois de rivage récupéré sur place. Ces œuvres donnent vie à un pêcheur, un draveur ou encore au frère Marie-Victorin, botaniste réputé ayant longuement exploré le territoire. 

Du pont au refuge

Une fois qu’on atteint le pont, une halte s’impose. Les chutes se déchaînent sous vos yeux. Vous aurez alors parcouru un kilomètre. Libre à vous de revenir en prenant le sentier des Pins. 

Si vous traversez le pont pour longer l’autre rive, un trajet de la même distance mène au refuge, un autre site plaisant pour s’arrêter. 

Pique-nique printanier 

Dès que la température réchauffe un peu, le parc se prête bien à un pique-nique, à condition de pouvoir apporter votre lunch dans un sac à dos. Il y a des tables ici et là le long de la rivière, de même qu’un peu partout dans le parc. 

Le refuge, une halte à 45 minutes de marche du chalet d’accueil.
Photo tirée de Google Entreprise
Le refuge, une halte à 45 minutes de marche du chalet d’accueil.

Vous pouvez également vous attabler au Pavillon Marie-Victorin, un chalet d’accueil en bois rond. C’est chaleureux.   


PARC RÉGIONAL DE LA RIVIÈRE-DU-NORD

  • Sentiers pédestres : 16 km 
  • Recommandés : vêtements chauds et bottes  
  • Utiles : crampons (selon les conditions)
  • Chiens : non autorisés
  • Tarifs (taxes incluses) : 10 $ par adulte, 5 $ par enfant de 6 à 17 ans

★ www.parcrivieredunord.ca

D’AUTRES IDÉES DE SORTIES

  • La passerelle de Magog
    L’une des plus longues passerelles au Québec pour la marche se trouve au Marais de la Rivière aux Cerises.
    Longueur : 1,5 kilomètre. Accessible aux fauteuils roulants. Frais d’accès : contribution volontaire.
    ► www.maraisauxcerises.com
  • Au mont Saint-Hilaire
    Pour marcher sur les sentiers de la Réserve naturelle Gault, les réservations en ligne sont maintenant requises.
    Tout près, on peut aller manger à la crêperie des Vergers Petit et Fils. Nul besoin de réserver.
    ► https://gault.mcgill.ca/fr/

COVID-19 : Avant vos déplacements, veuillez consulter les consignes sanitaires en vigueur au www.quebec.ca/coronavirus

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.