/entertainment/star-academie
Navigation

«Star Académie»: Gregory Charles au service des Académiciens

Nouvelles
Photo d'archives

Coup d'oeil sur cet article

Les Académiciens sont soumis à une grosse charge de travail pour livrer, chaque semaine, le Variété de «Star Académie», avec de multiples numéros et invités différents. Les profs sont aussi engagés dans le même marathon, surtout Gregory Charles qui travaille avec eux toutes les chansons des numéros de production et des mises en danger.

• À lire aussi: «Star Académie»: les Académiciens rencontrent leurs admirateurs

• À lire aussi: Star Académie: Sarah-Maude, Eloi et Jérémy en danger

Parce qu’il n’y a rien de plus vieux que le spectacle de la veille, comme il aime le rappeler, Gregory Charles passe rapidement à autre chose. La preuve, quelques heures après avoir répété un medley avec les Académiciens, on a l’a rejoint au téléphone en Floride, où il est parti faire deux spectacles avant de revenir pour le Variété de dimanche.

S’il est encore trop tôt pour faire un bilan de la saison, le professeur de chant de l’Académie se félicite de voir que tous les Académiciens ont beaucoup travaillé depuis le début.

«Ils ont encore tous besoin d’apprentissages, car ils ne font pas ça au quotidien dans leur vie. Il y en a plusieurs, comme Camélia, Eloi ou Olivier, qui ont des voix magnifiques, mais il leur faut encore du temps pour préciser ce qu’ils vont faire plus tard. Les sept qui restent actuellement ont beaucoup progressé.»  

  • Écoutez la chronique d’Émilie Fournier, productrice au contenu de Star Académie sur QUB radio : 

Un travail colossal

Devoir monter un Variété toutes les semaines les pousse non seulement à travailler, mais surtout à aller vite dans leurs apprentissages.

«Le public ne le sait pas, mais la chaine de décisions est longue dans une émission comme celle-là. Je peux parfois arriver à des versions 13 ou 14 d’un numéro, ce qui veut dire que des choses changent à toutes les étapes et, en bout de ligne, les Académiciens doivent apprendre vite et se revirer rapidement.»

Toute l’équipe de production déploie un travail colossal pour chacun des numéros. Même s’ils ont établi longtemps à l’avance que tel Académicien va chanter telle chanson avec tel invité, ils ne sont pas à l’abri d’un changement à cause d’un imprévu, d’une voix qui se démarque en cours de route ou autres.

«C’est un peu comme une enquête de «Columbo», a ironisé Gregory. On sait quel doit être le résultat, mais on ne sait pas avec qui. Il faut mettre des visages sur des assignations, mais on peut être déjoué par un timbre vocal et ça chamboule des choses.»

Des choix discutés

Le corps professoral a été soumis à plusieurs remises en question de la part du public, cette saison, notamment après le départ précipité d’Audrey-Louise. Gregory Charles se félicite de cette absence de consensus.

«Ça prouve qu’on ne fait pas du sport. C’est de l’art, et je trouve sain que tout le monde ne soit pas d’accord avec nos choix. Nous-mêmes, on n’est parfois pas d’accord entre nous.»

Par contre, les profs ont une confiance totale les uns envers les autres. Ils peuvent avoir des visions différentes, mais ils vont toujours finir par être d’accord au final.

«La différence avec le public, c’est qu’on côtoie les Académiciens tous les jours, a-t-il insisté. On travaille avec eux, et on les connaît forcément différemment du public.»

Quant aux reproches selon lesquels les profs auraient des préférés qu’ils pousseraient plus que d’autres, Gregory Charles s’en amuse. «Très honnêtement, je n’ai pas de préféré ou de favoris. Ma mission est de trouver une façon de les rejoindre et de les aider à progresser, je pense que je fais la "job". Nos appréciations les plus importantes viennent des Académiciens eux-mêmes. Le niveau de confiance est élevé entre eux et moi. Je travaille avec eux sur leur choix de chanson et ils voient bien que j’essaie toujours de trouver ce qui va être le mieux pour eux.»

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.