/opinion/blogs/columnists
Navigation

Nos problèmes n’ont pas disparu

Coup d'oeil sur cet article

Dans les dernières semaines, plusieurs mesures sanitaires ont été éliminées. Le port du masque est toujours en vigueur dans les lieux publics, mais sa levée est prévue pour le 15 avril, à moins d’un report.

Pendant deux ans, plusieurs d’entre nous ont été obnubilés par la crise de la COVID-19.

Avec le recul, je me rends compte à quel point plusieurs dossiers sociaux qui me tenaient à cœur ont été enterrés par la pandémie. Toute cette frénésie autour du virus nous a occupé l’esprit.

Maintenant, le moment est venu de prendre conscience qu’on a laissé de côté d’autres enjeux qui ne se sont pas évanouis comme par enchantement.

Ne serait-il pas temps de braquer davantage le projecteur sur ces problèmes de notre société auxquels il faut s’attaquer ?

Je n’ai plus envie de masquer mon indignation.

Viser mieux que la vie d’avant

En septembre 2020 Joyce Echaquan est décédée au Centre hospitalier régional de Lanaudière, dans des conditions indignes. Depuis, le racisme systémique n’a toujours pas été reconnu par le gouvernement québécois.

La crise écologique fait des ravages partout sur la planète. Des milliers de personnes (dont beaucoup de jeunes, qui sont ceux qui devront vivre le plus longtemps avec les conséquences) ont beau faire des manifestations d’envergure chaque année, les actions prises par nos gouvernements pour protéger notre environnement demeurent nettement insuffisantes.

On dénombre déjà quatre féminicides au Québec depuis le début de l’année.

Quand on pourra enlever nos masques, j’espère que le gouvernement entendra clairement les revendications concernant ces dossiers.

Ce n’est pas un retour à la normale que je nous souhaite. Il faut viser plus haut et instaurer une nouvelle normalité qui démontre la volonté de trouver des solutions à ces problèmes qui touchent toute la société.

Mon vœu le plus cher : qu’il ne soit plus normal d’accepter ce qui ne l’est pas.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.