/misc
Navigation

«Bonne nuit Tampa!»

HKN-SPO-MONTREAL-CANADIENS-V-BOSTON-BRUINS
AFP

Coup d'oeil sur cet article

Ç'a été un week-end divertissant. Et gagnant, ce qui ne peut pas nuire. Le Canadien est allé battre le puissant Lightning à Tampa. Les doubles champions de la Coupe Stanley endossaient pour la circonstance leur troisième chandail. Une laideur confirmée. Mais là n’est pas le point. 

Lors du match, la sensation Cole Caufield portait le microphone de TVA Sports. Une idée formidable qui a permis de confirmer dans le feu de l’action ce que dégage le jeune franc-tireur lorsque nos oreilles sont non complices. Caufield a un redoutable magnétisme. Sa constante bonne humeur, son sourire accrocheur. C’est un adulescent contagieux. Il distribue le plaisir sur et derrière le banc. On l’a vu et entendu en pleine effusion de joie avec son coach et mentor Martin Saint-Louis. C’était vrai, c’était enivrant.

Et que dire de la finale, un «Bonne Nuit Tampa!» témoignant de l’ivresse de la victoire. Le rugissement du lionceau sur la voie de la mutation, heureux et cherchant à bondir dans les pattes de sa maman.

Cole Caufield incarne à la perfection le visage que Jeff Gorton et Kent Hugues veulent donner au Canadien. Jeunesse, talent, désir de vaincre. Toujours dans le plaisir et avec le sourire. Caufield est un marchand de bonheur. Tous ne le seront pas dans cette équipe. Mais sa contagion sera névralgique au maintien souhaité du niveau d’humeur dans le vestiaire.

Nick Suzuki est plus réservé, plus intérieur. C’est parfait. Caufield lui sera utile pour compléter ses manœuvres savantes et garder le cap du positivisme. Caufield sera un empêcheur de glisser du côté obscur de la force. Cette noirceur guette tous les athlètes de pointe le long de leur parcours. Elle guette Caufield aussi, mais on sent qu’il n’aura aucun mal à s’en défaire.

3 points qui lancent la saison du CF MTL?

Le CF Montréal a offert la victoire à son nouveau président, Gabriel Gervais, samedi. Un premier gain dans ce championnat MLS 2022 et un premier triomphe à Cincinnati. Une pétarade offensive de 4-3 acquise sans Romell Quioto et Mason Toye, chargés de la production en attaque.

Il y a dans cet effectif quatre joueurs de sélection nationale canadienne. Quatre produits canadiens en liesse de partir au Qatar en novembre prochain afin de participer au plus gros événement sportif sur la planète, la Coupe du monde de soccer. Leur présence sera précieuse pour Wilfried Nancy et Olivier Renard. Celle de Gabriel Gervais aussi. Est-ce que le vent sera finalement doux et bon sur le parc Saputo? Je l’espère vraiment.

Le Québec au sommet de la lutte professionnelle!

Un mot sur Kevin Owens, né Kevin Steen, à Marieville sur la Rive-Sud de Montréal. Ce que K. O. a accompli à Dallas lors de la finale de Wrestlemania samedi soir est extraordinaire. Son dévouement à offrir au diminué et vieillissant Stone Cold Steve Austin un match d’adieu exceptionnel mérite mention. La lutte est un théâtre extrême. Kevin Owens a imposé un tango effréné et dédié à une sortie de ring éclatante pour le légendaire Austin. C’était du génie. Dimanche c’était au tour du Montréalais Sami Zain de donner le meilleur show de la soirée. N’en doutez pas, il y a finalement une relève aux Bravo, Brito et Rougeau...

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.