/opinion/columnists
Navigation

Dorion, de l’altruisme au nombrilisme!

Catherine Dorion
Photo d'archives, Agence QMI Catherine Dorion

Coup d'oeil sur cet article

La députée Catherine Dorion tire sa révérence en fustigeant l’Assemblée nationale et ses contraintes. Elle prétend qu’elles sont source d’immobilisme et qu’elles freinent l’évolution sociale. 

Elle n’a pas tort, elle oublie toutefois qu’elle a contribué à cet état de situation en sombrant dans la politique spectacle comme plusieurs de ses collègues.

Elle a raison de croire que l’Assemblée nationale se révèle de moins en moins représentative de la population alors que les gouvernements sont formés par un parti qui n’a pas été le choix des deux tiers de la population.

On croit difficilement qu’une société plus juste puisse se construire dans un tel environnement!

Gouverner pour la majorité

La multiplication des partis rend pressante une réforme du mode de scrutin qui provoquerait une meilleure coopération entre les différentes factions. 

Actuellement, c’est le clientélisme électoral qui domine et le parti au pouvoir gouverne pour le segment de l’électorat qui lui est favorable. Certains diraient pour les petits amis!

Les caquistes ont reculé sur leur engagement de modifier le mode de scrutin, mais les protestations de QS furent bien faibles face au reniement de la parole donnée.

Les qsistes espèrent peut-être dans une élection future s’accaparer le pouvoir sans partage en comptant sur le tiers de la population. 

Seront-ils les prochains freins à une évolution sociale pour tous?

Changer

Modifier le mode de scrutin apparait comme une tâche impossible et risquée.

Nous sommes pourtant dans un mode électoral utilisé par peu de pays. Ils ne sont d’ailleurs pas tous des modèles de démocratie, tels le Yémen et le Bélarus entre autres!

La majorité des démocraties occidentales disposent d’un système électoral qui entraine la composition d’un parlement reflétant mieux les différents segments de la population sans entrainer l’instabilité.

Dans une assemblée plus collaborative, Catherine Dorion aurait pu contribuer à changer le monde, en commençant par se transformer elle-même!

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.