/news/currentevents
Navigation

Le mystère du crâne humain a été résolu

Il a été remis au responsable du cimetière de Sainte-Julienne

PH-Facebook
Photo tirée de Facebook Le crâne humain se trouvait au beau milieu de la cour d’une école primaire de Sainte-Julienne, lundi soir.

Coup d'oeil sur cet article

Des travaux d’excavation sont à l’origine de la découverte pour le moins inusitée d’un crâne humain au beau milieu d’une cour d’école primaire de Sainte-Julienne, lundi soir.

• À lire aussi: Un crâne découvert dans une cour d’école

« C’est sûr que ça surprend ! », lance Cindy Masse, la mère de famille qui a fait l’étonnante découverte alors qu’elle faisait une marche avec sa fille de 11 ans et son chien dans cette petite municipalité de Lanaudière, où elle vient d’emménager. 

Le mystère entourant ce crâne humain a finalement été résolu mardi, après des vérifications faites par la Sûreté du Québec. Il s’avère que dans les derniers jours, des petits travaux d’excavation ont été faits dans le cimetière adjacent à l’école primaire Notre-Dame-de-Fatima, rue Victoria. Après avoir creusé un trou, les travailleurs ont formé une petite masse de terre à proximité. 

« L’hypothèse privilégiée, c’est que le crâne a été déterré accidentellement pendant les travaux et qu’il a ensuite roulé jusque dans la cour puisque le cimetière est surélevé par rapport à l’école », a expliqué Maude Jutras, coordonnatrice aux communications pour le Centre de services scolaire des Samares.

Aucun élément criminel

Vous avez un scoop
à nous transmettre?

Vous avez des informations à nous partager à propos de cette histoire?

Vous avez un scoop qui pourrait intéresser nos lecteurs?

Écrivez-nous à l'adresse
jdm-scoop@quebecormedia.com ou appelez-nous directement au
1 800-63SCOOP.

Lorsque Mme Masse est arrivée sur les lieux, la SQ s’y trouvait déjà afin d’effectuer des vérifications. Après avoir consulté le coroner, un pathologiste et leur coordonnateur en disparition, la SQ a déterminé qu’il n’y avait aucun élément criminel et a ainsi fermé le dossier. Le crâne a été remis au responsable du cimetière.

« Moi, j’ai surtout eu une pensée pour la famille, dit Mme Masse. Ça faisait vraiment bizarre de voir ça à mes pieds et de penser que c’était à une vraie personne. »

Quant à sa fille, elle ne semble pas avoir été traumatisée, se rassure sa mère. 

Enseignants rencontrés

Heureusement, aucun élève n’a vu le crâne pendant la journée, assure Mme Jutras. Tout indique qu’il s’est donc retrouvé dans la cour plus tard, à la fin des classes.

Les enseignants de l’école primaire ont tout de même été rencontrés par la direction mardi matin afin d’être en mesure de répondre aux éventuelles questions des enfants. 

  • Écoutez la revue de l'actualité de Philippe-Vincent Foisy et Alexandre Moranville-Ouellet sur QUB radio :

– Avec Clara Loiseau

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.