/news/green
Navigation

Plus d’un demi-million $ pour le recyclage du plastique

Recycle bins
Adobe Stockphoto

Coup d'oeil sur cet article

Québec investit plus de 500 000 $ dans un projet qui permettra d’optimiser le recyclage des matières de plastique.

«Les importantes réformes de la consigne et de la collecte sélective que notre gouvernement a entamées ont conduit les acteurs de la chaîne de valeur de la filière des plastiques à collaborer pour proposer des solutions visant à maximiser l’utilisation des ressources tout en favorisant l’économie circulaire», a déclaré le ministre de l’Environnement, Benoit Charette.

Ce soutien financier du ministère de l’Économie et de l’Innovation (MEI) marque la deuxième phase du projet mené par le Groupe d’action plastiques circulaires (GAPC). Cette phase consiste notamment à déployer des projets pilotes dans les centres de tri et chez les conditionneurs afin d’avoir un meilleur rendement de production de plastiques recyclés.

«Nous sommes très heureux de pouvoir compter sur cet appui important du MEI, qui nous permet de mettre en œuvre des actions concrètes sous forme de projets pilotes jusqu’au suivi des scénarios d’amélioration des procédés et processus», a mentionné le comité directeur du GAPC.

Créé en 2020, le GAPC est le résultat de discussions entre différents organismes qui souhaitaient trouver des solutions durables pour améliorer la gestion du plastique post-consommation. Ainsi, cinq importantes entreprises des secteurs de l’alimentation, de boissons et de l’emballage au Canada, l’Association canadienne de l’industrie de la chimie (ACIC) et Éco Entreprises Québec (ÉEQ) ont uni leur force pour créer ce groupe.

Au terme de la phase deux, le GAPC espère avoir réalisé et appuyé «des projets qui permettront d’optimiser le recyclage de l’ensemble des emballages plastiques, dans une perspective de modernisation de la responsabilité élargie des producteurs».

«En optimisant la gestion des plastiques postconsommation, l’organisme contribue à mettre en place une économie circulaire qui permettra à nos entreprises d’adopter des procédés plus verts et plus efficaces», a finalement conclu la ministre déléguée à l’Économie, Lucie Lecours.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.