/entertainment/tv
Navigation

«Rencontres au sommet»: cinq montagnes de la Gaspésie en cinq jours

«Rencontres au sommet»: cinq montagnes de la Gaspésie en cinq jours
PHOTO COURTOISIE

Coup d'oeil sur cet article

Patrice Godin convie quatre artistes à se dépasser en Gaspésie lors de l’ascension de cinq montagnes, en cinq jours consécutifs, dans la deuxième saison de la série Rencontres au sommet, diffusée sur Évasion.

Les paysages sont magnifiques et donnent vraiment le goût de continuer de voyager chez nous et d'enfiler nos espadrilles pour bouger.

Le défi pour Émile Bilodeau, Caroline Néron, Marie-Chantal Perron et Frédéric Pierre, se trouve dans l’effort physique et dans le dépassement de soi. C’est beau de les voir se soutenir, car les ascensions ne sont pas, disons-le, de petites balades tranquilles. Il faut de l’endurance, avoir un bon cardio et ne pas laisser son corps raqué nous décourager. Il ne fait pas toujours chaud, il pleut parfois et les sentiers sont rocheux ou très abrupts, bref il faut faire gaffe où l’on met les pieds.

Peut-être parce qu’ils se retrouvent dans un cadre enchanteur, en forêt et devant des paysages à couper le souffle une fois à chaque sommet, les artistes s’ouvrent sur une foule de sujets, ce qui permet de les découvrir autrement.

«Quand on fait de la randonnée, oui, il y a le dépassement physique, mais le fait qu’on se retrouve en soi-même face à des camarades, on a envie de partager ce qu’on voit et aussi ce qu’on vit, que ce soit dans le moment présent ou dans nos vies personnelles. Ça amène à la confidence et au partage», a dit Patrice Godin en entrevue avec l’Agence QMI.

À chaque sommet atteint dans le parc national de la Gaspésie ou dans la Réserve faunique des Chic-Chocs, une somme de 1000 $ est remise à une bonne cause. La région ayant enregistré le plus haut de suicide en 2019, l’équipe a voulu soutenir un organisme local prévenant les décès volontaires. Rencontres au sommet n’est donc pas une compétition, mais davantage un effort collectif.

Dans le premier épisode, présenté ce mercredi, les grimpeurs se mesurent au mont Xalibu. Quand ils parviennent à ce sommet, ils ont une vue à couper le souffle, à 360 degrés, un spectacle qui vaut bien l’effort fourni.

Les quatre autres parcours les amènent à gravir le mont Hog’s Back, le mont Richardson, le mont Saint-Pierre et le mont Vallières-de-Saint-Réal.

Patrice Godin, dont le nom sert de cri de ralliement aux participants, est très heureux de ce projet, lui qui aime les balades dans le bois. Très en forme, le comédien a même couru la veille du défi sur le mont Albert. Il a dit ne pas avoir été fatigué tant par les ascensions, que par les très longues journées, lui qui anime la série.

«C’est magnifique la Gaspésie. J’étais allé en tournée au théâtre et j’entendais souvent parler des montagnes là-bas. C’est incroyable, c’est un vrai coup de cœur et j’ai déjà envie d’y retourner. J’essaie de prévoir un voyage en solo», a-t-il confié.

La série Rencontres au sommet est présentée sur Évasion chaque mercredi, à 21 h, à compter du 6 avril.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.