/entertainment
Navigation

«Star Académie»: quatre académiciens en danger

«Star Académie»: quatre académiciens en danger
Jo�l Lemay / Agence QMI

Coup d'oeil sur cet article

La finale de «Star Académie», prévue le 24 avril prochain, est dans la tête de tous les Académiciens, mais d’ici là, Eloi, Sarah-Maude, Julien et Krystel devront défendre leur place à l’Académie dimanche. Un premier sera sauvé par le public, un second par les profs, et les deux autres devront plier bagage. 

• À lire aussi: Malade, Mika reporte ses trois concerts au Québec

• À lire aussi: Une cinquième saison pour «La vraie nature»

• À lire aussi: «Star Académie»: Éloi reste à l’Académie

Les six Académiciens qui habitent encore à l’Académie ont été mis en évaluation, mais Camélia et Olivier ont particulièrement bien tiré leur épingle du jeu. Camélia a livré une belle version de «Petite Marie», de Francis Cabrel, alors qu’Olivier a abordé «planchers fragiles», de Daniel Seff, tout en émotion et en sensibilité. 

Mis en danger

Krystel a voulu dédier la chanson «Lullabye», de Billy Joel, à sa petite fille. Gregory Charles ne lui a fait qu’une seule petite remarque : «L’intention était parfaite, une belle qualité de voix, mais je l’aurais juste pris un peu plus fluide.» Lara Fabian et Guylaine Tremblay étaient sous le charme. 

Avec «How Got Over» d’Aretha Franklin, Sarah-Maude savait qu’elle était sur un terrain connu et confortable. «Tu m’as rendue heureuse », s’est exclamée Guylaine à la fin de sa prestation. Lara a toutefois noté quelques petits trucs à améliorer. «J’ai aimé ça aussi, mais j’ai observé une histoire de rythme assez étrange.» Sarah-Maude a commencé en force dès le départ, et elle n’a pas pu faire un crescendo dans son intensité jusqu’à la fin de la chanson. 

Les profs restent étonnamment toujours stupéfaits des prouesses vocales de Julien et son interprétation de «Tennessee Whiskey», de Chris Stapleton, n’a pas fait exception. «J’ai vu le gars qui nous lançait l’invitation pour partager sa passion de la musique et sa voix, a conclu Gregory Charles. C’était super beau.» 

Depuis sa chambre où il se trouve encore en isolement, Eloi a repris «Blowin’in the Wind», de Bob Dylan, en s’accompagnant à la guitare. Les profs n’ont visiblement pas compris les intentions que le jeune Madelinot voulait donner à son interprétation. 

Des choix diversifiés

Immédiatement après l’annonce des mises en danger, les Académiciens se sont mis à la recherche de la chanson qui va leur donner une chance de, peut-être, rester jusqu’à la fin de cette aventure. 

Sarah-Maude pense pouvoir briller sur «The Greatest Love of All», de Whitney Houston, alors que Krystel a jeté son dévolu sur «Never Enough», popularisé par Loren Allred. 

Si le choix de Julien semble encore hésitant, Eloi a décidé de faire une de ses compositions, «L’aprée», qui parle de l’importance de l’amitié. Une audace qui pourrait être payante selon Gregory Charles.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.