/opinion/columnists
Navigation

Assez de policiers à Montréal ? Vraiment ?

Assez de policiers à Montréal ? Vraiment ?
Photo Agence QMI, Joël Lemay

Coup d'oeil sur cet article

Quelle ne fut pas ma surprise d’entendre le responsable de la sécurité publique de l’équipe de la mairesse Plante déclarer récemment que le SPVM a, semble-t-il, les ressources suffisantes pour faire face à la montée de la violence dans la métropole !

Or, il est de notoriété publique qu’il manque au moins 250 policiers au SPVM. Une situation qui a d’ailleurs coûté 12 millions de dollars aux Montréalais en heures supplémentaires, du 26 juin au 1er octobre 2021.

Les policiers se sont ainsi vu offrir de coûteuses heures supplémentaires pour répondre à la vague de fusillades.

Il faudrait en recruter 500

Combien les Montréalais devront-ils encore payer avant que la mairesse tienne sa promesse électorale d’embaucher 250 nouveaux policiers ?

Logiquement, pour respecter cet engagement, il faudrait procéder au recrutement de 500 policiers. Cela permettrait de remplacer les départs à la retraite et les démissions, tout en ajoutant réellement de nouveaux effectifs.

Le Forum montréalais pour la lutte contre la violence armée, qui s’est tenu le 31 mars dernier, aurait pu être l’occasion d’annoncer des fonds supplémentaires pour le SPVM et ainsi régler ce problème de ressources humaines.

Concertation et prévention

Plusieurs bonnes idées ont émergé de ce Forum. Le besoin de concertation et de prévention a été à maintes reprises mentionné. Les organismes présents ont dit vouloir travailler avec le SPVM et développer des partenariats à long terme.

Certains souhaitent ainsi organiser des activités sportives avec les jeunes et les policiers, en plus de pouvoir compter sur leur présence dans les écoles secondaires ainsi qu’au sein de tables de concertation et de cellules de crise.

Des policiers de proximité participant à la vie de quartier, c’est excellent, sauf que ça nécessite davantage d’effectifs !

Il serait illusoire de croire que le SPVM pourra mettre en application concrètement les recommandations de ce Forum sans un ajout de ressources humaines.

Que faire cet été ?

Sachant que la période estivale risque d’être quelque peu mouvementée, les Montréalais sont, avec raison, inquiets.

Que propose la mairesse à court terme ?

Pour bien comprendre ce point de vue rapporté par son responsable de la sécurité publique, vous devez porter des lunettes roses et vous imaginer dans le monde merveilleux de Narnia : cet été, la sécurité de Montréal sera assurée par les cadets.

Ces verts seront nos remparts advenant une recrudescence de la violence des gangs. Nous voilà rassurés !

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.