/opinion/columnists
Navigation

Non, les jeunes anglos ne sont pas bilingues

Coup d'oeil sur cet article

Ouf, enfin !

Le Parti libéral du Québec s’est excusé pour l’horrible – que dire : terrible ! – affront qu’il a fait aux anglophones du Québec. 

TROIS COURS EN FRANÇAIS !

Imaginez-vous qu’il y a une dizaine de jours, le PLQ a proposé que...

(Je tremble juste à y penser, je ne peux pas imaginer que le grand parti de Jean Lesage et de Robert Bourassa soit tombé si bas...)

Imaginez, donc, que le PLQ a...

(Pas étonnant que le Montreal Gazette a mis cette histoire en première page hier, on n’a pas vu pareil affront fait à la communauté anglophone du Québec depuis que Pauline Marois a dit « Don’t be inquiète »...)

Bref, croyez-le ou non, mais le PLQ a proposé...

(Allez, courage, Richard, écris-le, même si ça fait mal...) 

Que les anglophones qui fréquentent un cégep du réseau anglais suivent obligatoirement trois cours en français s’ils veulent obtenir leur diplôme d’études collégiales !!!!

Pas un ! Pas deux !

Trois !!!!  

  • Écoutez aussi l'édito de Richard Martineau diffusé chaque jour en direct 8 h via QUB radio :   

Et on ne parle pas ici des cours de français langue seconde, non !

Mais des cours de maths, de chimie, de philosophie, d’histoire, de géographie ! 

Totally in French !

C’est le ministre Simon Jolin-Barrette qui a eu cette idée. 

Mais lorsqu’il a déposé son amendement à la loi 96, le 23 février dernier, il a pris soin de spécifier que l’obligation de suivre trois cours en français dans les cégeps anglais ne visait que les allophones et les nouveaux arrivants.

Mais Dominique Anglade (qui cherche désespérément une façon de ramener les francophones dans son parti) a prié le gouvernement d’aller plus loin !

Et d’étendre cette obligation aux Québécois qui font partie de la « communauté historique anglophone du Québec » (donc, qui ont le droit de fréquenter les écoles primaires et secondaires en anglais) !

Même le PQ n’en revenait pas !

FLABBERGASTÉS

Vous pouvez imaginer la réaction des anglos...

Ils ont crié à la trahison !

« Quoi ? Le PLQ veut que nos enfants soient obligés de suivre trois cours en français au cégep ? But it’s horrible ! Terrible ! Unacceptable ! »

Vous vous demandez pourquoi les anglos du Québec sont si fâchés ?

Simple : parce que selon le président de la Fédération des cégeps, 35 % des 29 000 étudiants inscrits dans les cinq collèges anglophones du Québec ont une maîtrise insuffisante de la langue française.

(En Techniques en soins infirmiers, ce pourcentage grimpe à 57,4 %, et à 85,9 % en Techniques d’éducation à l’enfance !)

Si on obligeait les étudiants des cégeps anglais à suivre trois cours en français pour obtenir leur diplôme, des milliers d’entre eux couleraient !

Avant-hier, le PLQ a présenté ses excuses à la communauté anglophone d’avoir « péché » par excès de zèle, mais le mal est fait...  

  • Écoutez la rencontre Lisée - Mulcair avec Martineau diffusée chaque jour en direct 8 h via QUB radio :   

EXCUSE MY FRENCH

Savez-vous ce que cette histoire nous apprend ?

Que la communauté anglophone nous ment. En pleine face. Depuis des années. 

On ne cesse de nous dire que les jeunes anglophones du Québec sont bilingues. Encore plus que les Québécois francophones !

Or, c’est faux, archi faux. 

Les chiffres sont clairs : des milliers d’étudiants inscrits dans un cégep anglais ne maîtrisent pas le français !

Comme Michael Rousseau !

Quand les représentants de la communauté anglophone du Québec vont-ils nous présenter leurs excuses ?

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.