/sports/hockey
Navigation

Le temps risque de manquer aux Jets

Le temps risque de manquer aux Jets
AFP

Coup d'oeil sur cet article

Les Jets de Winnipeg se retrouvent en position précaire au classement de l’Association de l’Ouest et ils ne font rien pour aider leur cause. 

• À lire aussi: CH: un duel de bas de classement

• À lire aussi: Huberdeau parmi les grands

Confrontés mercredi aux faibles Red Wings de Detroit, ils ont baissé pavillon 3 à 1, laissant filer deux précieux points. Conséquemment, ils accusent un retard de sept points sur les Stars de Dallas, détenteurs de la dernière place donnant accès aux séries, tout en ayant disputé deux matchs de plus. La marge de manœuvre est nulle au Manitoba, où les Jets accueilleront l’Avalanche du Colorado, vendredi, avant de visiter les Sénateurs d’Ottawa et le Canadien de Montréal, dimanche et lundi. 

Une séquence de trois défaites n’est jamais souhaitable et encore moins à cette période de l’année, lorsqu’un seul point peut faire la différence. Les joueurs des Jets en sont bien conscients et semblaient d’ailleurs de mauvais poil après leur dernière soirée improductive.

«Évidemment, nous ne pouvons nous permettre de perdre ces parties actuellement. C’est une rencontre que nous ne devions pas échapper, a affirmé le défenseur Josh Morrissey au site NHL.com. Notre calendrier était avantageux et nous sommes désespérés, tandis qu’eux disputaient un deuxième match en autant de soirs. C’est frustrant. Je pense que chaque gars dans le vestiaire sait cela.»

De son côté, l’entraîneur-chef Dave Lowry déplore que ses hommes aient été incapables de remplir les filets ennemis dans leurs deux derniers duels à domicile; ils s’étaient inclinés 3 à 2 devant les Kings de Los Angeles, samedi.

«Je crois que nous avons loupé quelques opportunités. Nous avons eu de belles chances qu’on s’est créées, en espérant réussir le jeu suivant, la passe requise. [...] On a accompli de bonnes choses, mais on a donné de la vie et du rythme à l’adversaire, de sorte qu’il avait une raison de s’accrocher.»

Mission impossible?

Les Jets sont pratiquement condamnés à la perfection s’ils veulent prolonger leur saison au-delà du 29 avril. En plus de leur retard substantiel sur les Stars, ils n’ont plus que 11 parties à jouer. Et entre Dallas et Winnipeg au classement, il y a les Golden Knights de Vegas (neuvièmes avec 82 points) et les Canucks de Vancouver, qui ont exactement le même nombre de points que les Jets en un total identique de matchs disputés.

Autre mauvaise nouvelle pour les hommes de Lowry : quelques adversaires au menu d’ici la fin des hostilités sont plutôt dangereux, notamment les Panthers de la Floride, le Lightning de Tampa Bay, les Rangers de New York et les Hurricanes de la Caroline, qu’ils visiteront successivement du 15 au 21 avril. Les «Avs» auront pour leur part à se présenter deux fois au Canada Life Centre, contre une fois pour les Flames de Calgary.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.