/sports/hockey/canadien
Navigation

Wideman, le bon coéquipier

Coup d'oeil sur cet article

« Wide est un gars d’équipe. Tu as besoin de joueurs comme lui. Il pense plus au logo qu’au nom derrière le chandail. »

Wide, c’est Chris Wideman. Celui qui parlait, c’est Martin St-Louis. 

• À lire aussi: «L’an passé, je devais payer mes bâtons» -Chris Wideman

• À lire aussi: Une victoire à la sauvette

Dans les gradins pour les deux derniers matchs contre le Lightning à Tampa Bay et les Sénateurs à Montréal, Wideman a réintégré la formation en raison de la blessure à Justin Barron. À son retour au jeu, le défenseur de 32 ans a animé l’attaque des siens avec un but et deux passes.  

« Chris est un bon pro, un très bon joueur de hockey, a rappelé St-Louis. Il est un gars aimé dans le vestiaire. Il fait de bonnes actions sur la glace, mais il se comporte aussi de la bonne façon. »

Pour cette visite à Newark, St-Louis avait choisi de reposer Jordan Harris pour faire confiance à Wideman et Kale Clague. Les deux défenseurs l’ont remercié de ce vote de confiance avec chacun un but et des passes. Autant Wideman que Clague ont récolté trois points dans un même match pour la première fois de leur carrière. 

Comprendre, pas accepter

Même s’il n’avait pas joué lors des deux derniers matchs, Wideman ne s’est jamais plaint de son sort. Il a avalé la pilule en comprenant les décisions de l’organisation qui désirait offrir des auditions aux Barron et Harris, deux défenseurs qui feront partie du futur de l’équipe. 

« Je ne sais pas si accepter est le bon mot, a précisé St-Louis. J’aime mieux dire qu’il comprend la situation. Il n’y a pas un joueur qui dira qu’il accepte ça. Si tu l’acceptes, ça devient difficile de progresser. Je ne m’attends pas à le voir heureux quand il sort de la formation. Je ne veux pas qu’il l’accepte, mais qu’il comprenne. C’est ce qu’il a fait. »

Aux yeux de St-Louis, Harris a probablement pris des notes en regardant Wideman sur la glace face aux Devils. 

« Wideman reste calme. Il n’est pas un gros défenseur. Mais il peut se créer du temps et de l’espace avec la rondelle. Il lit bien le jeu, il fait de bonnes passes. Pour un gars comme Jordan, c’est un bon modèle. Comme Wide, Jordan n’est pas très gros. Il peut regarder Wideman. Il peut toujours apprendre. Dans le vestiaire, dans l’avion, tu cherches à voir comment il réagit. » 

Mauvaise deuxième

Le CH a signé une victoire assez convaincante, mais c’était loin d’être parfait. En deuxième période, les Devils ont complètement dominé leurs rivaux avec 15 tirs contre seulement sept. 

Jake Allen a facilement remporté son duel contre Andrew Hammond. 

« Nous avons commis beaucoup trop de revirements en deuxième période, a souligné St-Louis. En deuxième, on n’était pas là pantoute. »

Malgré une période médiane à oublier, le Tricolore a touché la cible une fois en deuxième, tout comme les Devils. 

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.