/finance/business
Navigation

Microbrasserie Le Corsaire: le rêve américain se réalise

Martin Vaillancourt - Brasseur
Photo Jean-François Desgagnés Martin Vaillancourt - Brasseur

Coup d'oeil sur cet article

La microbrasserie Le Corsaire a le vent dans les voiles, alors qu’elle met le cap vers le marché américain, en plus de continuer son expansion en Europe.

Dès le début de la pandémie, avec la fermeture des bars et des restaurants, le propriétaire de la microbrasserie a décidé de se concentrer sur l’expansion de son entreprise dans le marché américain. C’était sa solution pour survivre à la crise sanitaire.

« Ç’a sauvé des jobs. Avec les fermetures, on a perdu beaucoup de comptes clients. C’était une façon de garder mon personnel et de maintenir la production. Ç’a sauvé les meubles dans la brasserie », fait valoir Martin Vaillancourt, brasseur et propriétaire. 

Le brasseur dit avoir « poussé fort » pour réaliser le rêve américain. Les efforts ont porté leurs fruits, puisque depuis mars 2022, ses produits sont disponibles dans neuf États, dont ceux de New York et Washington DC., en plus d’être aussi présents dans le territoire incorporé de Porto Rico.

« À Porto Rico, ils tripent sur nous. Ils disent que nous sommes les nouveaux pirates des Caraïbes », s’enchante M. Vaillancourt. 

Une pinte sur Broadway

Le brasseur ne cache pas sa fébrilité quant à la réponse des New-Yorkais, alors qu’il vient d’y effectuer une livraison de ses produits. 

« On va être dans Manhattan, Queens, Harlem, Long Island et on va pouvoir prendre une pinte en fût sur Broadway », poursuit le brasseur.

Il compte profiter de cette vague pour atteindre d’autres régions américaines, dont la côte Ouest, la Floride et le Tennessee. 

Avec ces nouveaux marchés, M. Vaillancourt a augmenté considérablement sa production, ce qui lui a permis de créer trois nouveaux emplois au sein de l’entreprise. 

« Et je vais devoir embaucher encore, notamment pour l’administration, la production et la représentation », précise-t-il. 

Plusieurs villes européennes

Il est difficile, pour le moment, de quantifier les revenus que ces nouveaux marchés représentent, comme c’est très récent. 

« On devrait avoir une idée vers la fin de l’été », croit-il.

Le Corsaire est présent depuis 2017 dans plusieurs villes européennes, dont Munich, Berlin, Bruxelles. Récemment, la microbrasserie a également réussi à percer les marchés de Paris et de Rennes, en France.

Parmi toutes les bières fabriquées au Corsaire, c’est la Bristol et la Tanaka qui se démarquent le plus à l’international.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.