/sports/soccer/cf-montreal
Navigation

CF Montréal: bon anniversaire coach

CF Montréal: bon anniversaire coach
Photo USA TODAY Sports

Coup d'oeil sur cet article

HARRISON | Wilfried Nancy ne pouvait pas demander un meilleur cadeau pour son 45e anniversaire qu’une victoire acquise au Red Bull Arena.

• À lire aussi: Le CF Montréal arrache une victoire aux Red Bulls

• À lire aussi: CF Montréal: un contrat pour le premier choix

Après tout, c’est seulement la seconde fois depuis 2012 que cette équipe gagne chez les Red Bulls en saison régulière.

« C’est difficile de jouer un bon match contre les Red Bulls parce qu’ils mettent beaucoup de pression », a analysé Nancy.

« Dans les 15 premières minutes, on était en difficulté, on avait du mal à ressortir et monter sur le terrain. »

Casse-couilles

D’ailleurs, Rudy Camacho n’a pas pris de détour pour parler du style de jeu des Red Bulls. « Ce n’est pas une équipe qui joue un beau football, mais c’est une équipe qui nous a cassé les couilles. On a gagné avec beaucoup de caractère. »

Dans cet esprit, Joel Waterman n’a pas fait de cachette, le début de rencontre a été très difficile.

« Nous n’avons pas aimé les 20 ou 25 premières minutes. Par la suite, on s’est bien installés.

« Nous avons une équipe résiliente. On s’est relevés à Cincinnati et on est revenus de l’arrière cette fois-ci.”

Laisser jouer

Wilfried Nancy estime que si les Red Bulls ont dominé le début du match, c’est parce que son équipe les a laissés le faire.

« On leur a donné l’opportunité de jouer au ballon, on ne les pressait pas assez. On a vu que quand on les pressait un peu, ils n’essayaient pas de jouer. On a retrouvé notre possession, on était mieux dans le jeu.”

« Ils mettaient beaucoup de pression et on avait du mal à sortir de leur pressing, a ajouté Rudy Camacho. On a tenu et on a fait le dos rond sans encaisser le deuxième but qui aurait été dur pour nous.”

Les propos de Nancy sont validés par Joel Waterman, qui a vu l’équipe afficher un peu plus ses vraies couleurs au retour du vestiaire.

« On se sentait plus comme nous-mêmes, surtout en deuxième demie, où nous étions plus au-devant du jeu.”

Soulagement

On l’a bien senti, Rudy Camacho était soulagé d’avoir créé l’égalité avec son premier but de la saison à la 71e minute.

Il faut dire que le défenseur français sentait qu’il avait des choses à se faire pardonner.

« La semaine dernière, il y a eu pénalty à Cincinnati, je touche le ballon sur le premier but malheureusement aujourd’hui alors je suis super content de marquer le but du 1 à 1. »

Et le plus intéressant dans ce but, c’est qu’il a été signé par trois défenseurs. Après un coup franc raté par Romell Quioto, c’est Kamal Miller qui a récupéré la balle pour la donner à Alistair Johnston qui a fourni le centre à Camacho.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.