/sports/golf
Navigation

Tournoi des Maîtres: Zalatoris continue à briller

Le jeune américain connaît du succès à Augusta

GOLF-MASTERS/
Photo REUTERS Will Zalatoris se tire bien d’affaire au Masters. Le golfeur, âgé de 25 ans, figure dans le top 10.

Coup d'oeil sur cet article

AUGUSTA | À sa deuxième saison complète sur le circuit de la PGA, Will Zalatoris roule toujours à un train d’enfer. Toujours à la recherche de sa première victoire parmi la crème de l’élite mondiale, il reste très souvent dans les parages des grands tableaux principaux. Il n’en fait pas exception à Augusta. 

• À lire aussi: Tiger chute au classement à Augusta

• À lire aussi: Tournoi des Maîtres: le trip d’une vie au Masters

À sa première présence au Tournoi des Maîtres l’an dernier, il a bien failli imiter Fuzzy Zoeller, qui avait remporté le veston vert lors de son année recrue sur les allées verdoyantes de la Géorgie. 

Hideki Matsuyama l’avait toutefois devancé par un coup. Il était reparti avec la médaille argentée, des verres en cristal pour un aigle au 15e, et surtout, une tonne d’expériences. 

L’Américain de 25 ans était devenu le quatrième golfeur à enregistrer quatre rondes sous la normale à sa première invitation à l’Augusta National. Il a suivi les traces de Zoeller (1979), Jonas Blixt (2014) et Sungjae Im (2020). 

De retour là où la planète golf a continué à le voir s’ouvrir comme une fleur d’azalée au soleil, Zalatoris a repris où il avait laissé. 

Toujours présent

Après 18 et 36 trous, il figurait déjà dans le top 10. Pas une mince affaire d’y arriver alors que les éléments se déchaînent sur un parcours aussi particulier. 

Ayant le même gabarit qu’une frite McDo, le golfeur de 6 pi 2 po et 165 livres claque la balle avec puissance à deux milles devant tout en conservant sa précision. Et son jeu court est tout aussi à point. Il figure parmi les meneurs dans toutes les colonnes. 

Franchement impressionnant pour un joueur qui sort à peine de l’antichambre de la PGA, le circuit Korn Ferry. 

À cette deuxième visite à Augusta, Zalatoris garde la même recette. Surtout qu’il connaît très bien les tendances du comité de compétition de l’Augusta National. Aucune surprise.

« J’ai attendu ce moment pendant 52 semaines. Tout le monde a commencé au même point. Je dois trouver le moyen de rester au-devant du peloton. Ce n’est pas gratuit. »  

Malgré ses 25 ans et ses prouesses depuis deux ans, le jeune athlète ne tient donc rien pour acquis. Il ne veut surtout pas tomber dans le même piège que des centaines de golfeurs avant lui. Il garde les deux pieds sur terre. 

À ses cinq participations à un championnat du Grand Chelem, il compte trois tops 10. Son second rang l’an passé représente sa meilleure performance à vie, bien qu’il ait terminé en pareille position lors de l’Omnium Farmers en février dernier. 

Il faudra le garder à l’œil jusqu’au dernier moment, car le 29e golfeur mondial sait très certainement suivre la cadence du leader. Au 22e rang du classement de la coupe FedEx, il compte trois tops 10 à ses 11 sorties cette saison. 

Une première avec le « gros chat »

Zalatoris n’était âgé que de huit mois quand Tiger Woods a remporté le premier de ses cinq vestons verts à Augusta en 1997. 

Malgré tout, le Californien connaît tout de l’exploit. 

Cette semaine, il vit son baptême de feu en participant une première fois en carrière au même tournoi que le « gros chat ». Il n’en croit pas ses yeux.

« C’est incroyable quand je vois tous ces gens se masser à différents endroits sur le terrain. J’étais sur le sixième trou en première ronde quand il a fait un oiselet et un petit fist pump au 16e, j’étais habitué à ça en le regardant à la télévision. En réalité, c’est franchement plaisant à vivre.

« Les gens croient que Tiger fait bouger l’aiguille de l’audimat du golf. Je crois en fait qu’il est l’aiguille. » 

Zalatoris continue donc à gagner en expérience en absorbant le plus d’informations pour poursuivre son éclosion. 

Augusta express  

BILLET GAGNANT

GOLF-MASTERS/
Photo François-David Rouleau

J’ai bien failli péter une crise cardiaque vendredi midi en apercevant mon nom inscrit au tableau parmi les 28 journalistes de la presse écrite ayant gagné à la loterie des médias. Le cadeau ? Une ronde de golf sur l’Augusta National, lundi, au lendemain de la ronde finale. Parcours identique, à l’exception des tertres de départ placés sur celui des membres. C’est le rêve absolu du golfeur, moi qui a appris les rudiments du sport avec mon père, Pierre, en 1997, après cette victoire grandiose de Tiger Woods. À ma sixième couverture du Masters, cet autre fabuleux moment de 2022 restera à jamais gravé dans ma mémoire. En sortant de l’hiver québécois, j’espère que les quelques paniers de balles frappées en Géorgie depuis mon arrivée la semaine dernière m’aideront à bien jouer. De toute façon, c’est secondaire sur ce pittoresque parcours. Le sommeil risque d’être léger la nuit prochaine. 


NOUVELLE MASCOTTE ?

Le Masters semble avoir trouvé sa mascotte. C’est la folie furieuse pour dégoter le « Masters gnome ». La figurine, disponible en différentes versions, part comme des petits pains chauds à la boutique. Il est disponible depuis quelques années seulement, mais a gagné en popularité depuis deux ans. Vêtu de sa chienne blanche de cadet, le gnome ressemble curieusement au cadet de Shane Lowry, Brian Martin. Cette fois, je ne l’ai pas laissé sur la tablette comme je l’avais fait avec Bing Dwen Dwen lors des Jeux de Pékin, cet hiver. L’affreux panda lunaire, mascotte des Jeux, était tombé en rupture de stock très rapidement en février. 


CONCOURS HILARANT

Le professionnel québécois Yohan Benson a tourné une hilarante vidéo avec le pro français, Thomas Levet, aujourd'hui, dans les studios de télévision du Masters. Celle-ci est disponible sur les réseaux sociaux. Dans un concours savoureux, Benson traduit en québécois les termes golfiques français de Levet. En fait, l’ancien pro européen utilise plus d’anglicismes dans son vocabulaire que Benson pourrait le faire naturellement. Évidemment, avec sa bonhomie et ses fous rires, Benson a gagné le concours haut la main ! 

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.