/opinion/columnists
Navigation

Élections: parallèles France-Québec

Élections: parallèles France-Québec
Photo AFP

Coup d'oeil sur cet article

Le Parti québécois est arrivé deuxième dans la circonscription de Marie-Victorin.

Mes contacts locaux prévoyaient que le candidat péquiste paierait pour les départs en cours de mandat de Bernard Drainville et Catherine Fournier, qui ont laissé aux citoyens un goût amer de carriérisme.

Malgré les titres ronflants, la victoire caquiste demeure modeste avec moins du tiers des voix. J’aurais aimé savoir où se seraient déportés les votes des candidats éliminés avec un second tour semblable au régime électoral français.

Droite ascendante

Dans la conjoncture actuelle, semblable à la France, le vote d’une droite à la Duhaime plus affirmée que celle «bon ton» à la Legault aurait penché vers la candidate caquiste dans Marie-Victorin.

Fort probablement, plusieurs électeurs QS auraient suivi la même trajectoire, car la gauche et la droite affirmées se retrouvent très près dans le cercle.

On donne à Marine Le Pen des chances de coiffer Emmanuel Macron, après qu’Éric Zemmour a paru plus extrémiste.

La même tendance se manifeste au Québec avec la popularité du PCQ. Sans être aux portes du pouvoir, il peut brouiller les cartes et servir de faire-valoir à François Legault.

Un mode de scrutin proportionnel compensatoire risquerait d’amener un gouvernement campé encore plus à droite dans l’ère actuelle, mais je continue de croire qu’il fournirait un meilleur reflet des volontés majoritaires de la population.

Malheureusement, les réformes électorales rencontrent trop souvent une résistance fondée sur des préjugés.

Cesser de décevoir

Comme les Français, les Québécois font de moins en moins confiance aux partis qui ont occupé le pouvoir.

La classe politique d’hier n’a pas su répondre aux aspirations du peuple. Celle d’aujourd’hui les décevra encore plus dans un monde du chacun pour soi.

Construire des convergences entre les citoyens est la voie de l’avenir. Le PQ aura intérêt à revenir au progressisme s’il veut réapparaître rassembleur.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.